Forum Quatuor UCI

Tout savoir sur le récit Quatuor UCI !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tipitch
Admin


Messages : 1354
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 1   Mer 2 Sep - 22:01

Classement Général

1 Julien Terrassin Ag2r La Mondiale 83h12'18

2 Dario Wandert Orica-GreenEDGE + 1'26
3 Jean Michel Orica-GreenEDGE + 1'52
4 Johan Maderane Etixx - Quick-step + 2'21
5 Maxime Lecou FDJ + 2'28
6 Thibaut T.Poulidor Movistar Team + 2'52
7 Andy Leone Movistar Team + 3'30
8 Andres Guillermo Team Sky + 5'09
9 Loïc Mouchi BMC Racing Team + 6'23
10 Lucas Napoli Tinkoff-Saxo + 9'50
Spoiler:
 

Classement par Points

1 Lucas Napoli Tinkoff-Saxo 263

2 Thibaut T.Poulidor Movistar Team 178
3 Allessandro Scatini Team Cannondale - Garmin 159
4 Johan Maderane Etixx - Quick-step 155
5 Andy Leone Movistar Team 144
Spoiler:
 

Classement de la Montagne

1 Norbert Kiesenebner Etixx - Quick-step 121

2 Leonardo Parra Tinkoff-Saxo 60
3 Testifone Di Luca Team Cannondale - Garmin 36
4 Thibaut T.Poulidor Movistar Team 31
5 Maxim Irismetov Astana Pro Team 26
Spoiler:
 


Classement des étapes a écrit:
Etape 1 CLM/Equipes - 7.5km

Spoiler:
 

Etape 2

Spoiler:
 

Etape 3

Spoiler:
 

Etape 4

Spoiler:
 

Etape 5

Spoiler:
 

Etape 6

Spoiler:
 

ABANDON DE V.GABRIELLI

Etape 7 MO arrivée au sommet.

Spoiler:
 

Etape 8

Spoiler:
 

Etape 9

Spoiler:
 

Etape 10

Spoiler:
 

Etape 11 MO arrivée sommet

Spoiler:
 

ABANDONS (Hors-Délais) DE DIOTTE (CAN), ENTIER, PAPA NOËL (FDJ), HANOUNA (AST), J.VAN DAELLE (EQS), NIETO, T.JUDEAUX, XABIER (MOV) ET C.NORRIS (A2R)

Etape 12

Spoiler:
 

Etape 13

Spoiler:
 

Etape 14

Spoiler:
 

Etape 15

Spoiler:
 

Etape 16

Spoiler:
 

Etape 17

Spoiler:
 

Etape 18

Spoiler:
 

Etape 19

Spoiler:
 

Etape 20

Spoiler:
 

Etape 21

Spoiler:
 



Dernière édition par Tipitch le Mer 2 Sep - 22:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1354
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 1   Mer 2 Sep - 22:04

Dernier grand tour de la saison, le tour d'Espagne, ou Vuelta a Espana pour les intimes, est considéré comme le plus montagneux des trois Grands Tours. Etant donnés les parcours des derniers Giro d'Italia, on est en droit de douter de cela. Mais ce qui est vrai, c'est que la Vuelta offre chaque année des passes d'armes exceptionnels entre purs grimpeurs, et souvent Espagnols. Assisterons-nous à une de ces mythiques batailles ?
Startlist

Spoiler:
 

Partie 1/4

Profils des étapes clés

Spoiler:
 


Cette Vuelta Cyclista a Espana est lancée par un contre-la-montre par équipe long de 7.5km, et tout plat. Une distance courte, surtout pour cet exercice, ce qui permettra aux équipes les moins efficaces de s'en sortir sans trop de bobos. Et le résultat va vite se faire savoir. Orica s'impose déjà dans ce tour d'Espagne. L'équipe du duo Wandert-Michel devance de 3" celle du duo T.Poulidor-Leone, la Movistar, et de 9" la AG2R du petit nouveau Terrassin. Côté pépins, la Tinkoff venue à 4 perd déjà 6'.

La course prend alors un peu d'altitude. Mais un peu seulement. Une première arrivée en bosse, au Caminito del Rey (4.2km à 6.6%), jugera qui est le plus fort du jour. Gaviria (A2R), Harper (MOV) et Coppi (LOT) prennent rapidement les devant. Le groupe aurait pu être conséquent, mais le peloton refuse toute autre sortie. Le fait de course arrive alors que le peloton est lancé à vive allure en ce début d'étape : Wandert (ORI) va au sol ! Parra (TIS) (décidément malchanceux) et Potter (SKY) l'accompagnent pour embrasser le bitume. Les 3 hommes rentreront après 10 kilomètres de poursuite, accompagnés de leurs équipes. Si le vainqueur du Tour va bien ? Et bien il tient apparemment à répondre seul, car c'est lui qui impose un rythme terrible dans la dernière ascension menant à l'arrivée. Napoli (TIS) sent le coup et reste collé dans sa roue, avant de le déborder à 500 mètres de la ligne pour aller s'imposer ! Il devance Scatini (CAN) et Terrassin (A2R) sur la ligne, un groupe de 8 créant même une belle cassure avec le peloton relégué à 50".

Troisième étape, considérée comme plate par les organisateurs. Dans un vent très violent (65km/h de moyenne toute la course), Hanouna (AST), Diotte (CAN) et Marinangeli (A2R) s'échappent. Ils feront une belle course en tête, et les 20 derniers kilomètres étant vent de 3/4 dos, Marinangeli décide de tenter seul le coup. Il fait bien. IL dispose d'encore 47" d'avance à 2.6km du but, mais le vent réduit à 50km/h le pousse moins que prévu. Il possède cependant une avance confortable et savoure sa victoire... Avant de voir T.Judéaux (MOV) le passer sur la ligne, alors qu'il avait les bras levés. Une belle image pour la suite de sa carrière...

Etape 4 et on reste dans un parcours plat, avec une différence marquée par les deux côtes dans les 10 derniers kilomètres, dont celle pour juger l'arrivée (Vejer de la Frontera, 2.6km à 6.6%). Xurxo (MOV), Irismetov (AST) et G.Van Daelle (EQS) partent dès qu'ils le peuvent, rejoins après 75km par Gaviria. L'écart est monté à plus de 8 minutes avant de décroître progressivement. GVD sent bien le retour du peloton et fait le forcing, à tel point qu'il distance ses 3 compagnons d'échappés. Il va bien résister, mais sera repris à 4.5km du but par Scatini sorti 2.5km plus tôt. Napoli et Leone (MOV) sortent à sa rencontre, mais le puncheur Italien va résister et s'impose en costaud, devançant les deux autres sur la ligne, et creusant même l'écart sur les autres concurrents.

Cinquième étape, et toujours plat. Cette fois encore l'arrivée sera jugée au sommet d'une bosse. Ce sera donc un puncheur-sprinteur qui devrait s'imposer. Armstrong (AST), Coppi (LOT) et P.Van Daelle (EQS) forment le trio de tête qui tiendra jusqu'à 10 kilomètres du but, avant d'être avalé par un peloton emmené très fort par les Cannondale et les Movistar. Seulement au sprint, le seul sprinteur du peloton T.Judéaux est battu car malmené par une petite bosse à 15km du but, et par l'arrivée montante. Il est battu par Napoli qui va signer sa deuxième victoire d'étape sur cette Vuelta ! Scatini fait 2, T.Judéaux 3 !

L'étape 6 nous amène vers la première étape de vraie moyenne montagne. Et elle est marquée par un abandon après seulement 10 kilomètres de course, celui de V.Gabrielli (CAN), victime d'une fracture du tibia et qui renonce après sa chute de la veille. Alda (CAN), Macca (AST) et Eriksen (BMC) partent au même moment pour une nouvelle aventure. Seulement le peloton a très faim, et les Orica reprennent tout le monde à 56 kilomètres de l'arrivée. Le rythme reste élevé, empêchant toute attaque mais à 10km de l'arrivée, Napoli est le premier à se mettre en action. Il est repris 2km plus loin mais repart tout de suite, et cette fois il attaquera la Sierra de Cazorla (2km à 8.2%) avec une avance de 25" sur le peloton. L'Italien est indéniablement l'homme fort de ce début de Vuelta, et il va tenir une avance de 22" sur le groupe des favoris sur la ligne ! Troisième victoire en 6 étapes pour le coureur de la Tinkoff-Saxo !

Et voici la première étape de haute montagne. La Alpujarra, culminant à 1692 mètres d'altitude, est le lieu d'affrontement de cette première étape. Avec plus de 3.000 mètres de dénivelé positif, le relief est parfait pour les grimpeurs. Logique. Alda repart, et comme la veille avec Eriksen, mais cette fois accompagnés de Gaviria et Hanouna (AST). Les 4 hommes possèdent une avance de 5'30" au pied des 19.9km d'ascension à 5% de pente moyenne. Autant dire, mission impossible. D'autant plus impossible que Kiesenebner (EQS) tente d'anticiper la grande bataille en attaquant à 12km du sommet. Il reprend les hommes de tête et possède 1'25" d'avance sur le peloton à 8km du but. Mais ces derniers kilomètres sont les plus durs, ne passant plus sous les 6%. Au terme d'une belle lutte, il sera repris par l'ensemble des favoris à 4.5km du sommet. Seul Parra (TIS) manque à l'appel, toujours ressentant de sa lourde chute du deuxième jour, même s'il va mieux, menant un temps le peloton. Les favoris ne tenteront rien dans le final, se contentant de grimper au train sans la moindre attaque. C'est donc un groupe de 11 qui se dispute la victoire. Lecou (FDJ) tente d'anticiper le sprint, mais il se fait manger et c'est Maderane (EQS) qui s'impose, devançant Terrassin et T.Poulidor (MOV). Leone (MOV) en profite pour se parer de rouge !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1354
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 1   Mer 2 Sep - 22:08

Partie 2/4

Profils Clés

Spoiler:
 

On reprend par la huitième étape de cette Vuelta. Une étape accidentée, vallonnée, mais qui termine par 10 kilomètres de plat. G.Van Daelle (EQS) et Irismetov (AST) forment le duo de courageux du jour. Ce duo ne possédera que 3' d'avance maximum, et sera même repris à 28km du but, soit avant les deux grosses difficultés de la journée. En haut de la première, le peloton se casse en deux et seul Michel (ORI) est piégé. Une grosse alerte sans conséquences, la moitié de son équipe l'aidant à rentrer sur le groupe de tête. Dans la dernière difficulté, le peloton accélère d'autant plus mais sans attaque, il bascule groupé, à 50 unités. C'est au sprint que cela se joue, et c'est Burkalov (EQS) qui va sortir de l'anonymat en s'imposant, devançant Lecou (FDJ) et le bot BMC !


Etape 9. Arrivée digne des Ardennaises, en peut-être un peu plus long, à l'Alto Cumbre des Sol (4km à 8.6%, mais 2ème partie à + de 11%). Diotte (CAN), Shirshov (AST), Houber (SKY) et Kiesenebner (EQS) sont à l'avant. Une nouvelle fois, la course va se jouer dans la dernière montée. Un fois les fuyards repris, c'est le plus puissant qui fait le boulot, et Napoli (TIS), parti à 1.5km, va s'imposer pour la 4ème fois sur ce tour d'Espagne !


La dixième étape est une étape plate. Presque entièrement d'ailleurs. Cela n'empêche pas Potter (SKY) et Zandstra (CAN) de prendre le large. Si le premier lâchera vite sous les coups de butoir du champion de Pologne, celui-ci aura longtemps cru à la victoire mais ne sera repris qu'à 2 kilomètres du but. Au sprint, pas de suspens, T.Judéaux (MOV) explose la concurrence et devance sur la ligne Napoli, encore là, et Oku (A2R).


Voilà maintenant l'étape 11. L'étape dantesque de cette Vuelta, par sa difficulté et son intensité. 137km seulement, mais plus de 5.000 mètres de dénivelé positif, avec 3 cols de 1ère catégorie et 2 cols Hors Catégorie, rien que ça. Le point culminant se situant même à 2.238 mètres d'altitude. Mais c'est le genre d'étape susceptible de relancer un coureur, et Parra (TIS) en profite pour prendre l'échappée du jour. Il est accompagné de Kiesenebner (EQS), Di Luca (CAN) un temps, mais jamais par les autres qui ont tenté, mais se sont fait de suite distancer : N'Gabo et Potter (SKY), Eriksen (BMC) et Shirshov (AST). Le champion d'Autriche sera l'homme résistant le plus longtemps au déchaîné grimpeur Colombien qui avale la pente. Le malchanceux de la première semaine lâche son dernier compagnon à 48 kilomètres du but. Etant à 28 minutes du leader du classement général, il frôle le leadership virtuel, montant l'écart à 27'30" un moment. Il a même 26' d'avance à 5 kilomètres du but, alors qu'il savoure sa victoire digne des plus grands coureurs de l'histoire. Derrière, dans le peloton, toujours pas d'attaques des favoris, mais un trou se fait avec Leone, T.Poulidor (MOV), Guillermo (SKY), Mouchi (BMC), Napoli (TIS), Terrassin (A2R) et Lecou (FDJ). Ce groupe a 40" d'avance sur le reste des favoris à 2km de l'arrivée. Alors que Kiesenebner coupe la ligne un quart d'heure après le vainqueur du jour, ce petit groupe arrive avec 21'44" de retard sur Parra. On déclenche les chronos, et on constate que le duo Orica comme Maderane perdent 1'16" sur ce groupe de favoris !
A l'arrière, 9 coureurs terminent hors-délais. La faute au parcours court et à la vitesse de Parra : Diotte (CAN), Entier, Papa Noël (FDJ), Hanouna (AST), J.Van Daelle (EQS), Nieto, T.Judéaux, Xabier (MOV) et C.Norris (A2R). Coup dur pour la Movistar ayant 2 coureurs sur le podium mais qui perd 3 équipiers...


Wrubelski (A2R), Armstrong (AST), Potter (SKY) et Eriksen (BMC) sont les membres de l'échappée de cette étape plate suivant la grosse fiesta de la veille. Mafistement d'ailleurs, les deux derniers cités ont bien récupéré car, déjà présents la veille, ils repartent. Et  bien leur en prend, car le peloton privé de T.Judéaux, le seul sprinteur du peloton, hésite à y aller et personne n'ose faire le premier pas. Cela profite à l'échappée, et surtout à Eriksen qui se débarrasse de ses copains pour aller chercher la première victoire de sa carrière ! Il devance de 20" le peloton réglé par Wauters (A2R) devant Zergenetsky (EQS).


Enfin la treizième étape, encore plate. Voixdechiotte (FDJ), Irismetov (AST), Di Luca (CAN) et N'Gabo (SKY) sont dans l'échappée, mais aujourd'hui le peloton n'hésite pas, et à 10km du but les hommes de tête sont déjà repris. C 'est donc au sprint que se joue cette étape, et mieux organisée, la Tinkoff emmène Napoli vers un 5ème succès sur ces routes Espagnoles ! Il est hors-norme en pays Hispanique.



Dernière édition par Tipitch le Mer 2 Sep - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1354
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 1   Mer 2 Sep - 22:13

Partie 3/4

Au programme, : 3 étapes de haute montagne avec arrivées au sommet et un contre-la-montre tout plat de 39 kilomètres. Bref, que du bon !

Etape 14


Première étape de ce triptyque de montagne. Shatskikh (AST), P.Van Daelle (EQS), Kiesenebner (EQS), Alda (CAN), Wellens (LOT), Botero (TIS), Kawasaki (FDJ), M.Jean-Jean (ORI) et Vicinho (AST), ainsi se compose la plus grande échappée de cette Vuelta. Dès les premières pentes, un groupe plus fort se détache composé de PVD, Botero, Wellens, Kiesenebner et Vicinho. Le petit groupe s'entend bien jusqu'à la dernière descente, où sous l'impulsion du champion d'Autriche, le groupe explose. Ce même coureur est d'ailleurs seul au pied du dernier col (15.7km à 6.1%), avec une petite marge de 16" sur le peloton. Une marge qu'il va tenir 5 kilomètres durant avant les mouvements à l'arrière. Parra (TIS) et Pena Quintero (BMC) sont les premiers à bouger, à 10km du terme. Mais T.Poulidor (MOV) veille au grain pour son leader de circonstances et reprend tout le monde. Le peloton grimpe vite, et il faut attendre 4.3km pour voir Lecou (FDJ) sortir du peloton. Son attaque met le feu dans le groupe, et L.Gabrielli (CAN) et surtout Wandert (ORI) sont lâchés. Le français poursuit son violent effort et le leader Leone (MOV) lâche à son tour, à 2.5km du sommet ! T.Poulidor va sauver l'honneur de son leader et va conserver le maillot dans l'équipe. Il s'impose en costaud, 10" devant Lecou, Michel (ORI) et Maderane (EQS). Leone concède 1'43" et est relégué au 5ème rang du classement général.



Etape 15


Au lendemain de cette étape qui a fait des dégâts, nous restons dans les Asturies. Et comme la veille, on retrouve Botero, Wellens et Kiesenebner à l'avant, accompagnés cette fois de Houber (SKY), Irismetov (AST) et Mich (ORI). L'étape se passe sans encombres, le coureur de la Etixx prenant les points où il faut les prendre et les hommes de tête arrivent au pied du dernier col (12.8km à 8%, 2 derniers km à + de 10%) avec une avance de 5'10" sur le peloton. Et immédiatement, Botero fait exploser le groupe pour s'isoler. Mais 10km d'ascension seul, c'est compliqué. Surtout que derrière, Leone prend le rôle de Poulidor et fait le rythme. Il faut attendre cependant l'attaque de Napoli (TIS) pour faire éclater le groupe des favoris. Maderane et Michel en premiers. Un petit groupe de costaud se forme avec Napoli, Leone, Poulidor et Lecou disposant de 30" d'avance sur les autres favoris à 7km du but. Le groupe sera repris à 2km de la ligne, là où Mouchi (BMC), toujours surprenant 2ème du général, craque à son tour ! Au sprint alors, Poulidor montre qu'il est en très grande forme et va chercher sa deuxième étape en deux jours ! Il devance de 39" Michel, le seul à avoir su faire l'effort assez étonnamment, et de 1'04" les premiers autres.


Etape 16


La dernière de ce triptyque n'est pas la plus impressionnante car composée quasi-uniquement de cols 3ème catégories, mais elle est sans doute la plus dure : plus de 5.000 mètres de dénivelé positif, et la dernière montée longue de 7km à 10.4% de pente moyenne. Il faudra être costaud pour s'imposer aujourd'hui, assurément. Pas d'échappée matinale cette fois, mais Kiesenebner, Di Luca (CAN) et Irismetov se disputent les points de chaque GPM. A tel point que l'infatigable Kiesenebner se retrouve seul devant, un jour de plus. Derrière, Watson (SKY) pointe le bout de son nez et démarre, accompagné du bot LOT. Le grimpeur Britannique, sorti à 42km du but, a la bénédiction du peloton et possède 15'30" d'avance sur ce groupe principal au pied de la dernière ascension, et encore près de 5' d'avance sur LOT. En haut de l'avant dernier col, Napoli secoue encore la troupe comme il en a l'habitude. Il sera repris, notamment par Leone, et les favoris abordent ensemble la dernière ascension. Dès le pied, Leone, faisant le rythme, est attaqué par Maderane, Guillermo (SKY) et Napoli encore. Dans la réaction, les favoris se débarrassent de Mouchi et Wandert. Quelques hectomètres plus loin, Maderane et Guillermo en remettent une couche, accompagnés cette fois de Terrassin (A2R). Watson franchissant en vainqueur la ligne, les trois hommes vont se partager les 3, 4 et 5èmes place, devançant de 30" les premiers favoris dont le maillot rouge.


Etape 17


Le fameux contre-la-montre. 39 kilomètres plats, et il ne fallait pas se louper. Wandert remporte sans surprises ce chrono, devançant de 1'35" Terrassin et de 1'58" Michel, son coéquipier. Les autres favoris ont eu moins de réussite, et jamais l'exercice solitaire ne leur a été autant préjudiciable. Maderane termine 4ème à 2'05", Gabrielli sauve l'honneur en prenant la cinquième place, à 2'11". Lecou concède 3'45", 12ème de l'étape, Leone 4'01" (15ème). Mouchi continue de craquer, terminant 39ème à 5'46" mais le pire est pour Poulidor. Manifestement tétanisé par l'enjeu et dans un jour sans, il termine 45ème à plus de 6 minutes du vainqueur du jour ! Il perd de fait le maillot rouge, récupéré par Terrassin, qui devance au général les deux Orica Wandert et Michel, de 1'26" et 1'52". Attention à la fin de ce tour, très montagneux encore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1354
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 1   Mer 2 Sep - 22:20

Partie 4/4

Etape 18


207 kilomètres sous un soleil de plomb. Voici ce qui attend les 76 coureurs composant le peloton de cette Vuelta, pour la 18ème levée. Au lendemain d'un contre-la-montre qui a bouleversé le classement général, les favoris devront se méfier de cette étape de moyenne montagne. SKY, BMC, Kawasaki (FDJ), Harper (MOV), Zucchi (EQS), Wellens (LOT) et Vicinho (AST) forment l'échappée du jour, rejoint 75 kilomètres plus loin par Kiesenebner (EQS) qui a manifestement toujours des forces. Avec 3 minutes d'avance maximum, on donne peu de chances à cette échappée d'aller au bout. Tinkoff met vite en route pour son leader Napoli (TIS). Dans le col dangereux du jour, Poulidor (MOV) place une première attaque, à 17 kilomètres de l'arrivée. Napoli et Scatini (CAN) vont le chercher un peu plus loin, tout comme Lecou (FDJ) et Maderane (EQS). Ils basculent avec un retard d'encore une minute sur SKY et Vicinho qui se sont isolés. Dans la descente, les deux hommes de tête ont assurés leur victoire, et derrière les favoris se regroupent à 5 kilomètres du terme. Au sprint, Vicinho s'impose ! Zergenetsky (EQS) règle le peloton pour la troisième place.


Etape 19


Etape 19, et voilà... Les pavés. Un petit goût de classiques flandriennes. Houber (SKY), P.Van Daelle (EQS), Harper, Wellens encore et toujours, Kawasaki et Irismetov (AST), voici le groupe qui prend le large d'entrée de jeu. Derrière, Napoli et Oku (A2R) vont au sol, mais manifestement sans grands bobos. Ils rentrent vite dans le peloton. A l'avant de la course, dans la grosse difficulté de la journée, PVD s'envole Il attaque la descente avec une avant de 1'30" sur le peloton. Avance qu'il parviendra à maintenir, avant d'être repris à 2 kilomètres de la ligne, au pied de la montée pavée. C'est donc au sprint que se joue la victoire, et c'est Burkalov (EQS) qui va s'imposer pour la deuxième fois dans cette Vuelta, devançant de peu Parra (TIS) et ses deux équipiers, Zergenetsky et Maderane (EQS).


Etape 20


Dernière étape de haute montagne d'un Grand Tour cette saison. Et comme souvent, on retrouve le groupe de tête composé de têtes maintenant connues : Irismetov, Kiesenebner, Boagnassen (SKY), Amoitié (FDJ) et Wellens. Passant au tête au premier des 4 GPM du jour, Kiesenebner s'assure du même coup le gain du classement de la Montagne. Derrière eux, Wandert (ORI) retourne au sol, comme en début de tour. Le groupe de tête possède 13' d'avance à 82km de l'arrivée en descente, mais sans Amoitié et Irismetov, distancés dans l'avant-dernier col. Le champion d'Autriche s'isole même à l'avant, et bascule avec 2' d'avance sur ses deux derniers compagnons d'échappée... Et 19' d'avance sur le peloton. Autant dire qu'il a course gagnée, et c'est bien mérité après toutes ces échappées. Derrière, Leone (MOV) part avec Parra (TIS), Pena Quintero (BMC) et Guillermo (SKY) pour tenter de reprendre du temps. Avec 1' au sommet, on se dit que le coup est beau, mais dans le final les 4 ont semblé manquer de jus et ne récupèrent au final "que" 30 secondes. Insuffisant pour gagner une place au classement général, qui reste en statut quo.


Etape 21

Dernière étape, qui comme sur les Champs en France un mois plus tôt sert de défilé au peloton. Et c'est toujours au sprint que cela se joue, et un temps battu par le bot SKY avant qu'il ne soit déclassé, c'est Zergenetsky (EQS) qui s'impose ! Terrassin (A2R) remporte le tour d'Espagne, devant Wandert (ORI) et Michel (ORI), toujours présents grâce au contre-la-montre et à une belle équipe autour d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit tour en Espagne
» Le LT tour d'Espagne et Portugal
» Un petit tour en Espagne
» aire ou camping en Espagne
» Tour du Cantal 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Quatuor UCI :: Courses :: Grands Tours-
Sauter vers: