Forum Quatuor UCI

Tout savoir sur le récit Quatuor UCI !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tipitch
Admin


Messages : 1354
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 2   Dim 7 Aoû - 17:39



1 Lucca L.Gabrielli Team Cannondale - Garmin 76h38'18
2 Wayne Rooney Team Sky + 4'38
3 Thibaut T.Poulidor Tinkoff-Saxo + 4'54
4 Ansiau Boyon Ag2r La Mondiale + 7'58
5 Lucas Napoli Tinkoff-Saxo + 9'47
6 Andy Leone Movistar Team + 9'58
7 Julien Terrassin Ag2r La Mondiale + 12'15
8 Johan Maderane Etixx - Quick-step + 16'02
9 Jean-Michel Apeupré FDJ + 16'57
10 Loïc Mouchi BMC Racing Team + 18'34
Spoiler:
 




1 Nathan Drake Astana Pro Team 92
2 Ivan Longue FDJ 55
3 Sayid Kiros Roubaix Lille Métropole 49
4 Mathias Fontana Orica-GreenEDGE 41
5 Luis Gutierrez Orica-GreenEDGE 34
Spoiler:
 



1 Lucas Napoli Tinkoff-Saxo 209
2 Kenan Sofuoglu Lotto Soudal 173
3 Alex Kangoroo Astana Pro Team 151
4 Jédeusèle Oku Ag2r La Mondiale 119
5 Yuriy Zergenetsky Etixx - Quick-step 114
Spoiler:
 


Classement des Jeunes

1 Jack Wellens Lotto Soudal 77h17'35 (1)
2 Lance Ullrich Ag2r La Mondiale + 1'57 (2)
3 Yamael Kawasaki FDJ + 4'53 (3)
4 Jésus Christ Ag2r La Mondiale + 4'59 (4)
5 Luis Gutierrez Orica-GreenEDGE + 6'05 (5)
Spoiler:
 


Dernière édition par Tipitch le Dim 7 Aoû - 18:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1354
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 2   Dim 7 Aoû - 17:39

Classement des Etapes


Spoiler:
 


Dernière édition par Tipitch le Dim 7 Aoû - 18:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1354
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 2   Dim 7 Aoû - 17:40

Présentation du parcours[/center]

Demain s'élance la deuxième Vuelta de Quatuor UCI !

Cette année, c'est un parcours loin d'être idéal pour les fans de la haute montagne. En effet, seulement 5 étapes de haute montagne dont un contre-la-montre individuel. Au-delà de ça, 5 étapes accidentées, le reste est plat. 9 étape de plat en ligne, un contre-la-montre par équipe en ouverture et un long chrono de 47 kilomètres la première semaine.

Sans incidents techniques, le vainqueur devrait être celui qui roule le mieux contre-la-montre !
Présentation des équipes (1/3)

MOVISTAR (MOV)

L'équipe Espagnole sera multi-tâches sur ses terres. Elle peut en effet gagner sur tous les terrains. Dans la montagne bien sûr avec Leone qui sera épaulé par Ruah, bien que ce dernier semble encore tendre. Pour les chronos, Ortiz aura une belle carte à jouer s'il est dans une bonne journée. Au sprint, c'est sur T.Judéaux que se placerons les espoirs quand Marouan sera leader sur les étapes plus accidentées. Le bat blesse au niveau de l'équipe réunie : Ben Arfa, Ben Hattira, Candelaria et Playmobil n'ont manifestement pas assez d'expérience pour peser.


ETIXX QUICK-STEP (EQS)

L'équipe des classiques Flandriennes semble bien déplacée ici. Colex est au départ et sera le sprinteur attitré en plus d'avoir une chance certaine sur les étapes plus accidentées. Il sera épaulé dans les arrivées massives par Zergenetsky et Sjavik, quand avant eux pour rouler on retrouve Burkalov, M.Van Daelle, Neymar ou encore T.Van Daelle. Dans les vallons, Zucchi va tenter d'accompagner son leader au maximum. Et malheureusement pour le dernier, Maderane est bien isolé dans la montagne alors que ses chances au général sont réelles.


AG2R (A2R)

L'équipe résolument tournée vers la montagne. Avec un duo de leaders Boyon - Terrassin, l'équipe a vraiment fière allure pour le général final. Avec pour les aider Quintero, Ullrich et Christ mais aussi Oku, bon grimpeur mais également sprinteur de l'équipe. Il semble néanmoins tendre comparé aux autres seigneurs du sprint présents, même si Gaviria et Lopez vont tout faire pour le placer au mieux. Le petit dernier est F.Bennett, vainqueur d'étape sur le Tour et qui rêve de doubler la mise.


FDJ (FDJ)

La formation FDJ est manifestement là pour les victoires d'étapes. Il est vrai que Apeupré peut tenter de jouer les troubles-fêtes au général, mais il semble tout de même trop juste pour espérer mieux qu'un TOP 5. Il sera tout de même soutenu par Kawasaki, Longue et Norris. Pour les efforts solitaires, Hushevd tentera de faire de son mieux. Autrement, c'est par Hazard et Entier que les chances de victoires sont les plus importantes, dans les vallons. Ivelios, Trudeau et Casgrain tenteront les échappées.


ASTANA (AST)

Ellke aussi débarque pour les victoires d'étapes. Emmenée par Kangoroo dans les sprints, le reste de l'équipe est plutôt orientée échappées. Floflo effectuera sa grande première notamment. Pour les chronos, Wealeador, Swaggins, Shirshov, Napier et Drake sont présents et donnent de bonnes chances au groupe pour le CLM/Equipe initial. Enfin Fizz et Redfield feront de leur mieux, simplement.

Présentation des Equipes (2/3)

CANNONDALE (CAN)

Voilà l'équipe du grand favoris de la Vuelta : Lucca Gabrielli. Sur le papier sans équivalent dans l'effort solitaire, il est également un excellent grimpeur capable de s'imposer. Seulement l'Italien risque de se sentir seul dans les cols. En effet, seul Di Luca peut prétendre pouvoir l'accompagner longtemps, mais au-delà ça semble léger : Marchesi, Zandstra, Wrubelski ou Scatini auront sans doute du mal lorsque la distance sera longue. Enfin Diotte, Granger et Touffaire devront s'attendre à un travail ingrat.


SKY PRO CYCLING TEAM (SKY)

Un duo de leaders pour la SKY : Rooney pour la très haute montagne, et Payet auteur d'une saison magnifique. Sans sprinteurs de renoms, toute l'équipe sera acquise à leur cause : Aslan, Agnel, Houdjo et Januzaj sont en effet de bons grimpeurs pour les épauler quand Bicays, Cisse et Karabatic prendront certainement les échappées, ou tenteront leur chance dans les sprints massifs.


TINKOFF - SAXO (TIS)

On peut dire que l'équipe envoie du lourd également : T.Poulidor devrait être le leader pour le classement général, mais souvent la présence de Napoli a redistribué les cartes, le champion d'Italie semblant peu enclin à se mettre au service d'un leader. A.Poulidor sera en tout cas loyal à son homonyme dans la haute montagne. Derrière eux, Larsson et Lopez apprennent dans les cols. Pour Suker et Al-Bahréïnien, les vallons seront le terrain de jeu idéal quand Kahn fera avec les moyens du bord pour les emballages massifs. Enfin Pjanic, premier leader du Tour de France, sera là pour tenter l'exploit.


LOTTO SOUDAL (LOT)

Avec l'absence de nombreux hommes rapides et la fatigue de certains présents, Sofuoglu est plus que jamais grand favoris pour les 9 étapes devant arriver au sprint. Mais pour ça, il lui faut une équipe solide, qu'il a : Hoffmann et Coppi sont des hommes très rapides au sprint et pouvant bien l'emmener dans le dernier kilomètre, avant eux Jean-Jean, Robic, Roobs, Rubinho et Van Acker sont assez costauds pour faire revenir le peloton. Pour le jeune Wellens, il aura le leadership en montagne, mais devra se débrouiller seul.


BMC CYCLING TEAM (BMC)

Un nouveau duo de leader pour la haute montagne à la BMC : Mouchi, récent 3ème du Tour de France, et Galerin, meilleur rouleur. L'équipe a donc cet objectif de victoire finale, mais en dehors de Vermi, aucun équipier n'est en mesure d'aider leurs leaders dans les cols. A.Bilos, Da Silva, Curry, Eriksen, Guevara et White ont en effet peu d'expérience, mais sont là pour en engranger.
Présentation des Equipes (3/3)

ORICA GREEN-EDGE (ORI)

L'équipe arrive sans grand leader pour ce tour. Le coureur ayant même le plus de chances de s'imposer un jour est Pranjic, dans les vallons. Dans cette tâche, il sera soutenu par Steiger mais aussi Fontana. S'ils n'ont aucune chance au classement général, Dean et Chaboche vont tout faire pour réaliser de grandes choses. Gutierrez et Mich-Mich sont là aussi pour les aider. Wallace va quant à lui tenter l'impossible dans les chronos, et Vandergperg dans les sprints massifs.


COLOMBIA (COL)

L'équipe Sud-Américaine va faire une petite entorse à ses habitudes sur cette Vuelta. La présence de Parra est naturellement signe que le général ne leur déplaît pas, mais l'accent est porté sur les vallons avec les présences de Botero et Boagnassen, mais aussi dans les sprints. Même fatigués, Loïc et Jean-Charles Ey gardent une pointe de vitesse acceptable. Pour le reste, Fékir, Poulidor, Lopez et Toht tenteront de terminer le Tour d'Espagne.


KATUSHA (KAT)

Barau en leader, c'est certainement le plus grand outsider de la Vuelta. Le problème du grimpeur est son équipe, car hormis Casar, aucun ne souhaite s'approcher d'une ascension. Laurent et Mareu se plaisent davantage dans les sprints massifs quand le reste n'a pas vraiment de points forts. Woronoff, Twopeny, Pasta, Kittel et Dubled tenteront juste de rallier les arrivées sains et saufs.


ROUBAIX LILLE METROPOLE (ROU)

Dernière venue, et sera bien absente dans les cols. Kiros et Chauvin sont bien trop tendres pour espérer quoi que ce soit. En revanche, dans les sprints, P.Le Garlès sera sans doute à surveiller. Q.Le Garlès tentera sa chance dans les vallons. En dehors d'eux, Ferrari, Lebête, Pamalin, Groen et Perdereau survivront. Du moins le tenteront.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1354
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 2   Dim 7 Aoû - 17:46

Partie 1/3[/center]


Etape 1 - Contre-la-montre par équipes / 7.2km


La Vuelta a Espana est lancée par un contre-la-montre par équipes. Court, il ne devrait pas occasionner de gros écarts. Et en effet, entre la Katusha bonne dernière et les vainqueurs, pour moins d'une seconde devant les AG2R, la Cannondale, l'écart n'est que de 22 secondes. Testifone Di Luca (CAN) est donc le premier leader de cette Vuelta !





Etape 2 - Vallons


Première étape en ligne et déjà les premiers reliefs de ce tour d'Espagne. Un parcours pas spécialement sélectif ou difficile, mais suffisamment pour qu'un costaud puisse s'imposer. Une course très classique Ardennaise, même si l'action manque un peu au final. Le peloton accélère grandement, mais Napoli (TIS) parvient à se dégager de la meute et s'impose dans les forts pourcentages, fatals à Colex (EQS) encore deuxième. Le champion d'Italie prend le maillot rouge au passage.






Etape 3 - Plat / 166km


Etape logiquement plate mais presque plus dure que celle de la veille. M'enfin. Fizz (AST), Da Silva (BMC) et Casgrain (FDJ) prennent le bon train et partent ensemble. L'écart monte jusqu'à 8'05" d'avance. Le trio s'entend très bien jusque la dernière difficulté où Fizz se détache. Le jeune coureur de la Astana réalise un festival, derrière lui la Lotto n'est pas aidée, et le jeune flahute s'impose en solitaire pour la plus belle victoire de sa jeune carrière ! Le peloton est réglé par Sofuoglu (LOT) devant Le Garlès (ROU).






Etape 4 - Vallons / 170km


Classer cette étape dans la catégorie des accidentée est presque encore pire que la précédente est plate. Casgrain et Fizz remettent le couvert à l'avant, rejoints par Dubled (KAT) puis Wallace (ORI). Le Quatuor s'entend à nouveau très bien, à nouveau Fizz s'isole dans le final. Seulement faut pas pousser mémé dans les orties, et le jeune est reprit cette fois... A 400 petits mètres de la ligne ! Par un sprint massif d'ailleurs, chose logique dans une étape dite vallonnée. Au sprint alors, Sofuoglu s'impose. Il devance Le Garlès encore, et Kangoroo (AST) quand Fizz reste 4ème tout de même.






Etape 5 - Contre-la-Montre plat de 47.2km

Sur ce parcours pour spécialistes de la discipline, les surprises sont vraiment très peu probables. Si tour à tour Da Silva (BMC), Wealeador (AST), Pjanic (TIS), Galerin (BMC), Terrassin (A2R) ont pris les devants, la victoire se joue logiquement entre Barau (KAT) et L.Gabrielli (CAN). Le français, parti le premier des deux est en tête mais battu de 7" au premier temps par l'Italien. Le deuxième point intermédiaire, situé à 8.2km de l'arrivée, indique une avance de 4" pour le fan des spaghettis ! Le suspens est entier, mais au final, encore 3" de marge pour le transalpin qui revêt par la même occasion le maillot rouge. Les écarts sont conséquents !






Etape 6 - Plat / 150km


Etape somme toute anodine, n'est-ce pas ? Mais n'oubliez pas l'adage : On ne gagne pas le Tour (Bon, la Vuelta, c'est pareil !) sur la première semaine, mais on peut le perdre ! A 125km du but, une chute très massive (plus de 50 coureurs) survient. Elle met au sol de nombreux jeunes en apprentissage, mais également un leader : Galerin (BMC) va au sol, accompagné entre autres de Pranjic (ORI), Marouan (MOV), Ruah (MOV), Scatini (CAN), A.Poulidor (TIS), Hoffmann (LOT), Ey (COL) ou Wellens (LOT). Tout le monde repart, l'avenir nous dira l'étendue des dégâts. Le peloton est groupé dans la dernière bosse, avec un gros travail de la Lotto. Seulement Sofuoglu n'est pas un grimpeur ni un puncheur, et le voilà qui coince dans la descente finale dans laquelle est lancé ce dangereux sprint. Arrivée tortueuse, en descente, et vainqueur surprise : Oku (A2R) s'impose au sprint ! Il devance Laurent (KAT) et Ey sur la ligne.






Etape 7 - Haute Montagne / 223km


Dernière étape de cette première semaine de course. Et la première étape très difficile de cette Vuelta ! 5.200 mètres de dénivelé positif, un point culminant à 2.069m d'altitude et 4 cols au programme. L'échappée de 7 se forme rapidement, mais ce sont surtout les chutes qui vont émaillées le peloton. Et pas n'importe lesquelles. Si Robic (LOT) et Eriksen (BMC) tombent après seulement 30km de course (C'est tout de même la 4ème chute du Danois depuis le départ du Tour...), la chute très très importante survient à 169km de l'arrivée. A nouveau une chute très massive mais qui a lieue en tête de peloton. T.Judéaux (MOV) tombe le premier, emmenant avec lui Vandergperg (ORI), Floflo (AST) mais surtout les 2, 3 et 4èmes du Classement général ! Barau, Dean (ORI) et Terrassin vont au sol assez lourdement ! Tout le monde repart ou presque, car Wallace ne remonte pas sur son vélo. Le rythme de la course va alors être saccadé. La Cannondale fait le rythme dans l'avant-dernière difficulté mais lève le pied au sommet. Kiros (ROU) en profite pour aller chercher des points, comme Drake (AST) et Chaboche (ORI). Ces deux derniers sont battus au sommet mais poursuivent leur route ensemble. Au pied de la montée vers Andorre, soit à 14.5km, ils ont 1'12" d'avance. Et le peloton les laisse filer. L'écart monte à 4'30" à 10 kilomètres de l'arrivée. Payet (SKY) accélère le rythme du peloton qui casse en deux, Galerin étant piégé. Le vent souffle dans cette dernière ascension (30km/h) et le peloton n'arrive pas à s'organiser correctement. Le duo de tête peut alors se disputer la victoire, et c'est le jeune Drake qui s'impose ! Il devance de 20" Chaboche, et de 1'33" le peloton réglé par Rooney (SKY). Un groupe de 12 coureurs dans ce groupe, et c'est Gabrielli qui ferme la marche. Maderane et Dean perdent du temps sur la ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1354
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 2   Dim 7 Aoû - 17:52

Partie 2/3[/center]


Etape 8


La deuxième semaine démarre par une étape de haute montagne à nouveau. Les attaques ne cessent pas en ce début d'étape très nerveuse. La première échappée qui parvient à se former arrive au sommet du premier Grand Prix de la Montagne. Chaboche (ORI), Fizz (AST) et White (BMC) forment cette échappée. la nervosité est à tous les niveaux car à l'arrière, Boyon (A2R) et Napoli (TIS) chutent. Ils repartent rapidement. Devant, Drake (AST) et Kiros (ROU) partent en contre et rentrent. A 60km, Chaboche s'est isolé et il a plus de 7 minutes de marge sur un peloton de 58 coureurs. A 19.5km de l'arrivée, 2.5km du sommet de l'avant-dernière difficulté, Parra (COL), Rooney (SKY), Leone (MOV) et Napoli attaquent. Gabrielli (CAN) rentre avec T.Poulidor (TIS). Les autres ont 45" dans la vue, Terrassin (A2R) un peu plus et Galerin (BMC) perd pied. Dernière difficulté, Il reste 4.5km et T.Poulidor imprime un rythme qui distance Gabrielli ! Le leader du tour craque. Devant, Chaboche s'impose avec 23" d'avance sur un groupe de 4 réglé par Napoli devant Rooney, T.Poulidor et Parra. Le groupe maillot rouge coupe la ligne avec un retard de 1'40" sur le vainqueur du jour, soit 1'13" sur les favoris qui font là une belle opération.






Etape 9


La neuvième levée est une étape accidentée longue de 200 kilomètres. Van Acker (LOT), Drake (AST), Fontana (ORI) et Kiros (ROU) forment l'échappée matinale. Astana en forme mais "endeuillée" par l'abandon de Redfield (AST) à l'arrière. Le peloton fait l'effort et revient sur l'échappée à 28km de l'arrivée. 18 kilomètres plus loin, Mouchi (BMC) et T.Poulidor sortent mais seront revus à 5km du but. Le sprint massif s'engage dans un peloton de 67 coureurs. Le plus rapide, c'est Napoli qui s'impose en force devant Oku (A2R) et Scatini (CAN).



ABANDON DE REDFIELD (AST) --> Déchirure Tendon Rotulien (Retour début Octobre)




Etape 10


Il faut bien revenir de temps, en temps sur le plat. Les attaques de Swaggins (AST) et Al-Bahréïnien (TIS) ne changeront rien au scénario et au sprint massif. Et au terme d'un sprint très serré, Sofuoglu (LOT) s'impose d'une demi-roue devant Kangoroo (AST) !






Etape 11


Nous restons sur le plat pour la onzième étape. Rien de spécial à signaler avant 40km du but où Galerin crève au pire moment. Seul ou presque, le leader de la BMC ne rentrera jamais dans la peloton et perdra 9 places au classement général ce soir. L'échappée est reprise à 8km de l'arrivée où le train Lotto se met en place. Wellens (LOT) mène le train puis s'écarte pour laisser Coppi (LOT) lancer Sofuoglu. Le plus puissant, il évite la remontée de Le Garlès (ROU) dans les derniers mètres et s'impose de peu ! Vandergperg (ORI) prend la troisième place.






Etape 12


12ème étape de cette Vuelta. Ce n'est pas le parcours le plus dur sur le papier, mais la pluie battante et le vent très important (55km/h de moyenne, des rafales jusque 70km/h) font de cette étape une course difficile et piégeuse. Van Acker, Fontana, Boagnassen (COL), Trudeau (FDJ) et Candelaria (MOV) sont dans cette échappée, rejoints bientôt par Drake et Kiros. Le peloton roule très vite avec ce vent de dos, et une grosse chute emmène du beau monde au sol. Laurent (KAT) ne remontera pas sur son vélo. T.Poulidor, Parra, Di Luca (CAN), Mouchi et Napoli, tombés, doivent faire l'effort pour rentrer rapidement. Playmobil (MOV) ne repart pas non plus. Dans le final, le peloton s'étire et s’étiole sur le plat. Le vent maintenant de face fait très mal, et Parra lâche prise à 25km de la ligne. Puis Barau (KAT) l'imite ! A 16km du but, T.Poulidor passe à l'attaque encore une fois. Fontana seul à l'avant a encore 2'30" d'avance. 4km plus loin, Gabrielli, mal placé, ne peut suivre les attaques nombreuses. Heureusement, Scatini sauve les meubles et le fait rentrer. Mieux encore, les 5 premiers du classement général sont distancés par le maillot rouge ! A l'avant, Fontana résiste et s'impose de très belle manière. Et derrière, le classement général se voit bouleversé, Gabrielli possédant 4'15" d'avant sur T.Poulidor, deuxième du général !





Etape 13


Treizième étape, et quelle étape ! 202 kilomètres de course avec pour conclure, le mythique Angliru (12.1km à 10%). Avant cette difficulté extrême, peu de choses à se mettre sous la dent. Kiros repart à l'assaut, accompagné de Longue (FDJ), M.Van Daelle (EQS) et Ben Hattira (MOV). Une fois leur avance conséquente, Van Acker et Casgrain (FDJ) sortent en contre mais ne reviendront jamais à l'avant, tout en ayant creusé un écart également important. Une bonne journée en perspectives. A 40km du but, le groupe de tête possède 25 minutes de marge. L'équipe SKY prend les choses en main à l'arrière, quand devant Longue et Kiros s'isolent. Ils abordent l'Angliru avec 18' d'avance. Longue attaque dès le pied. Si l'Erythréen tente de s'accrocher, il finit par céder mètre par mètre au français qui s'envole et ne sera jamais revu, remportant là la première victoire de sa carrière ! Kiros coupe la ligne 1'37" plus tard, et on attend le peloton.

Le peloton s’entre tue derrière. Parra, sorti avant le col, l'attaque avec 3 minutes d'avance. Dans les pentes allant jusqu'à 21%, Rooney sort du peloton. Dans le chaos qui s'en suit, on retrouve Payet (SKY) qui rejoint son leader pour l'emmener. Gabrielli et Leone (MOV) s'accrochent à ce train d'enfer. Les écarts se creusent avec l'arrière même si T.Poulidor est proche du groupe. Rooney se détache dans le dernier kilomètre pour reprendre un peu de temps et cueillir la 3ème place. Il prend aussi la deuxième place du classement général, mais toujours au-delà des 4 minutes de retard.



HORS-DELAIS : GUEVARA (BMC)




Etape 14



14ème et dernière étape de la deuxième semaine de ce Tour d'Espagne. 156 kilomètres seulement mais une étape nerveuse où il n'y a que très peu de portions plates. Le départ est nerveux comme prévu, envoyant Colex (EQS) et Parra au sol après seulement 5 kilomètres de course. L'échappée se forme dans le même temps : Norris (FDJ), Drake, Gutierrez (ORI), Candelaria, Boagnassen, Chauvin (ROU) et Rubinho (LOT) composent cette bande de fuyards. Peu après, une nouvelle chute collective envoie Christ (A2R), Maderane (EQS), Ruah (MOV), Galerin, Dean (ORI), Marouan (MOV) et Botero (COL) entre autres au sol. Les hommes de tête profitent encore du laisser-passer de l'équipe Cannondale pour creuser un écart très important : 20 minutes à 40 kilomètres du but. Norris, Gutierrez et Drake sont les plus forts dans ce groupe. Drake en profite pour amasser beaucoup de points et prendre le maillot bleu à pois blancs de Chaboche. Le vent se décide à souffler de 3/4 face dans la partie finale de l'étape, soit le col très long avec le faux-plat montant le précédant. Le Puerto de San Isidro (13.5km à 6.2%) est attaqué par le groupe de tête avec 15 minutes d'avance sur le peloton. Drake et Gutierrez partent à deux à l'avant. Norris est piégé et doit bûcher pour revenir. Efforts vains, les 10 mètres ne seront jamais rebouchés. Le duo de tête se dispute la victoire et Drake, fatigué de la dernière attaque portée par le coureur Orica, doit s'incliner. C'est une nouvelle victoire pour Orica , Gutierrez s'impose !

On retourne dans le peloton. Leone attaque au pied. Rooney en contre fait réagir la Cannondale, aidée par A.Poulidor (TIS) qui ramène ses deux leaders dans son sillage. T.Poulidor profite de ces efforts pour reprendre un peu de temps aux autres. Gabrielli coince même dans le final, permettant à ses rivaux de revenir à moins de 4 minutes au classement général avant le dernière semaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1354
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 2   Dim 7 Aoû - 18:05

Spoiler:
 




Tour D'Espagne

Partie 3/3


Etape 15 - Plat / 197km


Nous voilà dans la dernière ligne droite de ce Tour d'Espagne, Saison 2. Et on peut dire que cette dernière semaine risque de nous laisser sur notre faim. 4 étapes plates, une légèrement accidentée et un contre-la-montre montagneux de 17.5km. Rien pour révolutionner le classement en sommes.

L'étape numéro 15 démarre fort, mais à l'arrière avec l'abandon sur chute de Ivelios (FDJ) ! Le champion du monde en titre, victime d'une fracture des vertèbres, est forfait pour les mondiaux... L'échappée se forme tout de même avec 6 coureurs à l'avant. Mais la course se passe à l'arrière aujourd'hui. De nombreuses chutes émailleront la semaine, et les premières avec Dean (ORI) suivi par Terrassin (A2R, 7è), Chaboche (ORI, 15è) ou encore Leone (MOV, 4è). Chaboche ne repartira pas sur son vélo et manquera lui aussi les mondiaux. Dans le final, le vent important provoque un coup de bordure créé par les Tinkoff. Les chutistes sont piégés comme Maderane (EQS), Barau (KAT) et Parra (COL) ! Et le pire c'est que devant, Fontana(ORI) va chercher son deuxième succès d'étape en solitaire ! Il devance le peloton de 12",réglé par Napoli (TIS) devant Neymar (EQS) reprit sur la ligne.



ABANDONS DE CHABOCHE (ORI) ET IVELIOS (FDJ) --> Retours mi-Octobre




Etape 16 - Plat / 186km


A force de voir des chutes et des échappées aller au bout, on se dit qu'on serait gagnant à ne pas miser sur un sprinteur. Le scénario se reproduit encore sur cette 16ème étape, du moins en partie. Terrassin peut encore nous donner le goût du bitume. Mais pas seul, il emmène avec lui le maillot blanc de Christ (A2R) mais aussi Sofuoglu (LOT), Le Garlès (ROU), Ey (COL) ou encore Vandergperg (ORI). Bref, les cartes sont redistribuées pour le final. Et cette fois, emballage massif il y a, et même si Napoli est venu foutre son brin à nouveau, c'est Kangoroo (AST) qui va enfin lever les bras ! Il devance Le Garlès et Napoli.






Etape 17 - Plat / 148km

Scénario original ? Pourquoi changer une équipe qui gagne ! 4 kikis partent à l'avant, derrière Dean va abandonner après une nouvelle chute lourde et termine sa saison ici. Parra, Mouchi (BMC) ou Payet (SKY) vont aussi goûter le bitume mais le sprint massif peut avoir lieu. Et comme la veille, Kangoroo est le plus habile dans la succession de virages du final et devance sur la ligne Sofuoglu et T.Judéaux (MOV)



ABANDON DE DEAN (ORI) --> Fin de saison




Etape 18 - Plat / 167km


Enième étape plate sur les routes Espagnoles, à croire que le tour est monté à l'envers. Gaviria (A2R), Trudeau (FDJ) et Da Silva (BMC) forment le trio de courageux qui attaque les longues portions de vent 3/4 face. Dans les cassures du final, Barau et Leone perdent encore du temps et le peloton, lui aussi fatigué, ne sait rentrer sur le vaillant Gaviria qui résiste jusqu'au bout et s'impose en solitaire. Sofuoglu règle le peloton devant Pranjic (ORI) et Sjavik (EQS)






Etape 19 - Vallons / 147km


Etape "accidentée", les derniers reliefs d'étape en ligne de ce tour. Longue (FDJ), Boagnassen (COL), Rubinho (LOT) et Drake (AST) forment l'échappée qui va se disputer la victoire, à nouveau. Le peloton, toujours en manque de fraîcheur, va reprendre 3 des 4 fuyards, mais pas Boagnassen qui va s'imposer et sauver le tour de la Colombia ! Zergenetsky (EQS) règle le peloton 1'21" plus tard, juste devant Oku (A2R).



ABANDON DE FIZZ (AST) --> Retour Fin Septembre




Etape 20 - Contre-la-montre Individuel - Montagne / 17.5km


Du fait de l'annulation du dernier round, ce chrono clôture cette Vuelta de la deuxième saison. Une unique ascension pour dernier ring, et le vainqueur symbolique, pour 4", est Gabrielli (CAN) qui s'adjuge donc cette Vuelta !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vuelta - Tour d'Espagne / Saison 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit tour en Espagne
» Le LT tour d'Espagne et Portugal
» Un petit tour en Espagne
» aire ou camping en Espagne
» Tour du Cantal 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Quatuor UCI :: Courses :: Grands Tours-
Sauter vers: