Forum Quatuor UCI

Tout savoir sur le récit Quatuor UCI !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Giro - Tour d'Italie / Saison 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tipitch
Admin


Messages : 1129
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Giro - Tour d'Italie / Saison 1   Ven 12 Juin - 18:41

Startlist
Spoiler:
 

Classement général final :
Spoiler:
 
Meilleur sprinteur final :
Spoiler:
 
Meilleur grimpeur final :
Spoiler:
 



Classement des étapes:
 


Dernière édition par Tipitch le Ven 12 Juin - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1129
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Giro - Tour d'Italie / Saison 1   Ven 12 Juin - 18:49

Giro d'Italia Étape 1 et 2

Profils des deux étapes
Spoiler:
 

C'est parti pour ce Giro d'Italia qui présentera une centaine de kilomètres d'épreuve chronométré à commencer par aujourd'hui , son étape pavé presque digne d'une Paris-Roubaix et de son étape final qui pourrait encore bouleverser tout le classement général .
Ce contre la montre par équipe est une mise en jambe et surtout une certitude pour tout les coureurs d'avoir au moins fait une étape du Giro . L'équipe Cannondale annoncé archi favorite avant ce Contre la montre par équipe se doit de bien débuter le Giro pour placer son leader dans les meilleur condition pour remporter son Tour National.
On peut dire que c'est plutôt réussi puisqu'il relègue la Sky à 32" et Ag2r à 40" , le porteur du maillot Rose demain sera Zandstra qui s'est vu généreusement offert l'étape par son leader.


La seconde étape est la première étape en ligne de ce Giro et une chose est sur ce ne sera pas une partie de plaisir , puisque c'est avis de tempêtes aujourd'hui.
Une première échappée de quatre coureur va partir dés le départ mais les équipes de sprinteur et surtout Florian Van Daelle ramènent cette échappée dans le rang. Une deuxième tentative va avoir lieux peu de temps après avec les même équipe mais des coureurs différents , ainsi on retrouve devant Entier , Styrke , Fifamer et Bonnet .
Le peloton pendant un temps va réagir mais après quarante kilomètres de course , laisse l'échappée prendre une bonne petite avance.
Les équipes de sprinteur commence à stabiliser l'écart à quatre-vingt-dix kilomètres de l'arrivée , moment où l'écart atteignait les six minutes , avec ce vent les équipes de sprinteur ne veulent prendre aucun risque.
Nous arrivons rapidement au premier grimpeur , classement très important en ce début de Giro pour les jeunes coureurs , cela leur permet de porter un maillot distinctif. Le vainqueur du premier est Entier , il profite de Styrke qui lance de loin pour le passer à cinq-cents mètres et prendre la première place , Styrke prend la seconde et Fifamer la troisième.
A soixante-dix kilomètres de l'arrivée , Wealeador est victime d'une chute sans trop de gravité puisqu'il ne mettra que dix kilomètres pour rentrer dans le peloton. Au sprint intermédiaire , où il reste une trentaine de kilomètres , c'est Styrke qui passe en tête , il devance Bonnet et Fifamer , tandis que McEwen et le peloton passe avec un retard de deux minutes.
Avec une minute à quatorze kilomètres de l'arrivée , c'est a dire au pied de la dernière ascension , il y a peu de chance de l'échappée aille au bout mais au moins elle pourra de nouveaux se battre pour les points de la montagne. Et bien non même pas , Dami Dean à ramené le peloton sur l'échappée à huit-cents mètres du sommet et à prit les points au sommet .
Dans la descente , une cassure se produit , Dean emmène dans sa roue les sprinteur à savoir Cavson , Bilos , McEwen , Colex , Losanov, mais également des prétendant au général a savoir , Napoli , Gabrielli , T.Poulidor et Bennet.
A trois kilomètres de l'arrivée , l'avance de ce groupe est de prêt d'une minutes sur le reste du peloton. Colex un peu trop impatient démarre son sprint à deux kilomètres , il emmène dans sa roue Bilos qui le passe sous la flamme rouge mais c’était sans compter sur le retour de Cavson.
Ainsi Cavson remporte sa première victoire sur un Grand Tour , il devance de justesse Bilos , tandis que McEwen complète le podium , Gabrielli en profite pour prendre le maillot de leader , le peloton quand a lui arrive dans les mêmes temps que le vainqueur à cause ou grâce , selon les équipes ,  de Scatini qui a fait le sprint.

Classement général provisoire :
Spoiler:
 
Classement meilleur sprinteur provisoire :
Spoiler:
 
Classement meilleur grimpeur provisoire :
Spoiler:
 


Dernière édition par Tipitch le Ven 12 Juin - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1129
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Giro - Tour d'Italie / Saison 1   Ven 12 Juin - 18:50

Giro d'Italia étape 3




On se retrouve donc pour cette troisième étape, qui risque déjà de faire de nombreux , en effet il s'agit d'une très difficile étape de montagne , Pour certains c'est une aubaine à l'image de Gabrielli , pour d'autre c'est plutôt le début du calvaire comme pour Colex qui aura pour objectif de ne pas finir hors-délais.
La première attaque de la journée est à mettre à l'actif de Shirshov , il emmène dans sa roue T.Van Daelle , Enric , Wahnstrom et Voixdechiotte mais la Cannondale et la Sky réagissent de suite.
Finalement ces deux équipes vont laisser cette échappée prendre du temps , ces cinq là sont forment donc l'échappée du jour , tandis que les coureurs abordent le premier col du jour.
Pour ce premier grimpeur , de nombreux points sont en jeux et Tom Van Daelle lance de loin pour surprendre ses compagnon d'échappée , malheureusement il emmène dans sa roue Voixdechiotte qui le passe à trois-cents mètres de la ligne et prend la première place , Shirshov et Van Daelle prennent respectivement la deuxième et troisième place.
Au moment d'aborder la seconde ascension du jour , il reste alors cent-cinquante bornes , l'échappée possèdent un peu plus de sept minutes d'avances sur le peloton . Au deuxième prix de la montagne , c'est cette fois-ci Wahnstrom qui est le plus fort , il devance Enric , et Tom Van Daelle qui termine une nouvelle fois troisième après avoir lancé à deux kilomètres du sommet.
Finalement le peloton laissera un maximum de neuf minutes aux cinq hommes de tête , et cela à plus de cent-vingt kilomètres de l'arrivée. En bas de la descente , Wellens (Rabobank) est victime d'une chute mais heureusement pour lui il peu repartir , tandis qu'en tête de peloton de nombreuse équipe roule dont OPQS qui n'a aucun grimpeur sur le Giro , de plus Colex son leader aura du mal à terminer dans les délais , l'autre équipe est la FDJ alors que leur leader , Faulk , n'est pas non plus réputé pour ses qualité de grimpeur.
Au sprint intermédiaire , Tom Van Daelle passe en tête , il devance Shirshov et Wahnstrom , mais cela marque également le début du premier difficile col de la journée et pour l'échappée ils ne l'abordent qu'avec six minutes sur le peloton. Au sommet Wahnstrom passe en tête , il devance Voixdechiotte et une nouvelle fois Tom Van Daelle qui décidément aime bien être troisième au sommet des cols , cependant la Cannondale a réduit l'écart à trois minutes.
Pour le moment l'étape n'a fait que trois victime qui ne peuvent plus suivre le peloton , le plus distant du peloton est Bonnet qui est parti chercher des bidon au pied du col mais qui a aussitôt disparu , les deux autres sont Bilos et Coppi . Dans la petite cote non répertorié qui suit le premier col de première catégorie , un autre coureur est lâché du peloton , il s'agit du meilleur grimpeur actuel Dean.
Dans la descente , Struk (BMC) est victime d'une chute mais malheureusement la course pour la victoire est définitivement lancé et il ne pourra pas rentrer à temps pour aider son leader. Dans l'avant dernier col de la journée , Rubiano attaque dés le pied , tandis que Sinner et Bennet attaque au sommet tandis que Enric passe en tête au sommet devant Shirshov et Wahnstrom .
Cela donne donc à quarante kilomètres de l'arrivée , les cinq échappée matinaux en tête avec une minute d'avance sur Rubiano , deux sur Sinner et Bennet , il faut rajouter vingt seconde pour retrouver T.Poulidor et trente de plus pour trouver le peloton mené par Gabrielli .
A trente-quatre kilomètres de l'arrivée , la jonction est opéré entre tous les coureurs parti en contre et l'échappée matinal , ce groupe de neuf possèdent à présent quarante seconde d'avances sur le peloton duquel Florian Van Daelle est distancé sur crevaison.
Dans le dernier col , les dernier favori dans le peloton attaque , on retrouve donc devant un groupe de onze coureur mais Parra ne stoppe pas son effort et par seul , Gabrielli assume à lui seul la poursuite. Gabrielli décide finalement à quatre kilomètre du sommet d'attaquer mais il n'est pas dans un grand jour , Boyon bouche en quelque mètres les trente seconde qui le sépare de Gabrielli et le distance de suite , il lui reste tout de même une minute a reprendre sur Parra.
Parra passe dans le sommet en tête , avec trente seconde sur Boyon , trente seconde plus loin Poulidor passe devant Gabrielli , et avec pas loin d'une minute de plus de retard passe le groupe Napoli , Bennet , Sinner , Quintero et Gallopin.
Le final étant en descente , Parra réussi à résister au retour de Boyon qui termine seconde de l'étape , Gabrielli passe la ligne en troisième position en compagnie de T.Poulidor et ils perdent tous deux environ deux minutes sur le vainqueur du jour qui en profite pour récupérer le maillot rose.

Classement général provisoire :
Spoiler:
 
Meilleur grimpeur provisoire :
Spoiler:
 
Meilleur sprinteur provisoire :
Spoiler:
 


Dernière édition par Tipitch le Ven 12 Juin - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1129
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Giro - Tour d'Italie / Saison 1   Ven 12 Juin - 18:50

Giro d'Italia Etape 4 à 6


Profil des Étape 4 à 6 :
Spoiler:
 


Les coureurs vont attaquer une enchainement de trois étapes composé d'une étape vallonnée , suivi d'une étape de plaine avant de retrouver une étape vallonnée , ces étapes ne seront pas spécialement décisive pour le général mais quelques leader peuvent se faire piéger.
La quatrième étape est certainement la plus compliqué de cette enchainement de trois étapes , mais cela ne décourage pas Rubinho d'attaquer dés le départ . Il est rejoint quelques kilomètres plus loin par Irismetov et Quintero et vont former à eux trois l'échappée du jour.
La Saxo assume bien ses responsabilité et gère l'avance de l'échappée afin qu'elle n'atteigne que six minutes d'avances maximal .
En ce début de Giro , le maillot de meilleur grimpeur pourrait être un objectif mais il semble qu'aucun coureur dans l'échappée n'en fasse le sien , le premier grimpeur étant passé selon l'ordre des relais . Ainsi , Quintero passe en tête devant , Rubinho et Irismetov , tandis que Styrke passe en tête du peloton pour prendre le dernier point restant à distribuer .
Au moment de passer le seul sprint intermédiaire de l'étape , il reste quatre-vingt kilomètres , l'échappée ne se dispute toujours pas les place et c'est de nouveaux Quintero qui passe en tête devant Irismetov et Rubinho , tandis que Colex règle le peloton moins de quatre minutes après l'échappée devant Bilos et McEwen.
Au sommet de la seconde difficulté répertorié au classement de la montagne , Irismetov passe en tête devant Quintero et Rubinho . A quarante kilomètres de l'arrivée , alors que l'écart était descendu sous les trois minutes , la Saxo s'arrête complètement de rouler jusqu’à ce que l'écart remonte à quatre minutes . A ce moment , Napoli attaque et oblige la BMC à rouler , ainsi que Ag2r et les autres équipes de leader .
A vingt-cinq kilomètres de l'arrivée , Napoli à rejoint l'échappée , mais surtout Bennet est sorti du peloton derrière et ne pointe qu'a une minute du quatuor de tête .
Au dernier prix de la montagne en dehors de l'arrivée , Bennet passe en tête devant Napoli . A cinq kilomètres de l'arrivée , donc au pied de l'ultime ascension , La situation est Napoli et Bennet en tête avec une minute d'avance sur le groupe Parra , T.Poulidor , Quintero (BMC) , Gabrielli est quand à lui dix secondes plus loin .
Finalement Napoli s'écroule et laisse partir Bennet chercher la victoire d'étape , Poulidor quand à lui parvient à décramponner Parra et reprendre quelques seconde précieuse , tandis que Gabrielli en perd encore un peu .

Pour cette cinquième étape , les coureurs vont avoir droit à une étape dépourvu de relief positif , de plus cette étape est relativement courte mais la météo n'est pas très clémente avec des vents très forts .
L'échappée du jour ne tarde pas a se former , on retrouve ainsi devant Faure et Trudeau et ces deux là vont bien s'entendre .
Avec ce fort vents qui de plus est de face , le duo de tête ne parvient pas à creuser un véritable écart qui n'oscillera que au alentour des cinq minutes sans que le peloton n'accélère .
Les coureur arrive rapidement au sprint intermédiaire , il reste alors cinquante kilomètres , Trudeau passe en tête devant Faure , tandis que Bilos règle le peloton deux minutes après l'échappée devant Colex et McEwen.
Dans le final , de nombreuse bordures se forme et c'est un petit peloton de trente coureurs qui va se disputer la victoire dans lequel Parra n'est pas présent , au contraire de Gabrielli , T.Poulidor , Bennet , Boyon pour ne citer qu'eux.
McEwen est le mieux emmené et s'impose devant Losanov et Cavson , tandis que Le groupe Parra en termine avec quatre minutes de retard sur le vainqueur du jour . C'est ainsi Boyon qui prend le maillot de leader , La Saxo ne perd pas tout puisque Napoli récupère le maillot de meilleur sprinteur.

La sixième étape est coupé en deux par un grand col , peut-être l'occasion pour Colex de remporter sa première victoire sur le Giro mais il faudra une nouvelle fois se méfier du vent.
Dés le départ , Roobs attaque pour former l'échappée du jour ce qu'il parvient à faire avec l'aide de Cyr et Shatskikh.
Le peloton bien emmené par les équipiers de Boyon ne peut s'empêcher de stabiliser l'écart sous les six minutes du fait du fort vents qui freine la progression de l'échappée.
A quatre-vingt-dix kilomètres de l'arrivée , l'échappée arrive au sprint intermédiaire et c'est Roobs qui passe en tête devant Shatskikh et Cyr , tandis que le peloton est réglé par McEwen devant Bilos et Colex .
Dans l'ascension , les grande manœuvre des leader se mettent en place , ainsi Quintero , Bennet , Boyon , T.Poulidor , Napoli , Gabrielli , Scatini , Botero et Colex partent à la pédale avant de rejoindre l'échappée matinale.
Finalement le peloton va se reformer et la victoire va se jouer au sprint , durant le sprint Colex joue au con et se place en queue de peloton , il ne jouera donc pas la victoire. Au contraire de McEwen qui lance de loin mais avec une puissante assez impressionnante , il part et personne ne pourra le rejoindre , Bilos et Losanov complète le podium.

Classement général provisoire :
Spoiler:
 
Meilleur sprinteur provisoire :
Spoiler:
 
Meilleur grimpeur provisoire :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1129
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Giro - Tour d'Italie / Saison 1   Ven 12 Juin - 18:54

Giro d'Italia Etape 7




On se retrouve pour la septième étape de ce Giro , probablement une étape décisive puisque des pavé sont au rendez-vous , de plus ça pourrait être l'occasion pour voir enfin la victoire d'un coureur de l'échappée matinal. Dés le départ , Entier , Fifamer et Anconi sortent du peloton , les Ag2r les laisse filer et vont donc former l'échappée matinale .
Les équipiers de Boyon stabilise malgré tout l'écart au alentour des sept minutes et cela au pied de l'unique difficulté du jour.
Au grimpeur , Entier passe en tête devant Anconi et Fifamer mais ces place ont été distribué dans l'ordre des relais , le peloton franchi quand à lui le grimpeur avec cinq minutes de retard , il reste alors quatre-vingt kilomètres .
Au sprint intermédiaire , Entier passe en tête devant Fifamer et Anconi , tandis que McEwen règle le peloton devant Bilos et Losanov.
Avec les nombreux secteur pavé , le peloton accélère et fini par exploser à soixante kilomètres de l'arrivée , on retrouve donc devant le trio de tête avec moins de deux minutes d'avances sur un premier peloton de soixante hommes , derrière se trouve un peloton de trente homme environ. A trente kilomètres de l'arrivée , Astana continue de faire le forcing pour Losanov et malheureusement une seul victime de plus est à déplorer et c'est Boyon qui sera attendu par tous ses équipiers.
Dans le long secteur situé à vingt kilomètre de l'arrivée , Losanov et Malgani partent ensemble , il ne reste devant plus que Anconi qui possèdent moins de vingt seconde d'avances. Assez rapidement les deux flandriens rattrape Anconi avant de le distancer , tandis que le peloton se regroupe derrière et semble s'entendre pour arriver grouper.
La victoire se jouera au sprint , les deux préférant s'entendre pour creuser l'écart le plus important possibles . Au sprint , Losanov est de loin le plus rapide et le prouve en s'imposant facilement , devant Malgani tandis que le troisième qui est Anconi franchi la ligne avec environ quatre minutes de retard , le peloton est réglé par Cavson avec un retard de neuf minutes.



En raison d'un plantage de mon ordi pendant les podiums, je n'ai pas les exports donc il n'y aura pas de classement. Pour les différents classement , il n'y a aucun changement de porteur de maillot et pas de changement au général , de souvenir en dehors des trois premier seul Irismetov n'est pas dans les temps du peloton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1129
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Giro - Tour d'Italie / Saison 1   Ven 12 Juin - 18:55

Giro D'Italia Etape 8





On se retrouve aujourd'hui pour la huitième étape de ce Giro et les coureurs vont retrouver la montagne , sur cette longue étape . Les coureurs auront tous d'abord une très longue portion de plaine coupé de deux cote avec des faux-plats , Le seul col a passer et l'ascension final et il s'agit du terrible Blockhaus .
Aujourd'hui , aucun coureur ne semble vouloir passer la journée devant , ainsi au premier grimpeur , le peloton se dispute les points enfin se dispute , c'est les Ag2r qui passe en tête dans l'ordre des relais , ainsi Norris passe devant Quintero et Pantani.
Après soixante kilomètres de course , on assiste à la première attaque du jour , il s'agit de Florian Van Daelle mais il semble ralentir ne voulant pas être seul devant . Après avoir passer dix bornes avec seulement vingt secondes d'avances sur le peloton , il décide enfin d'accélérer pour être l'unique coureur de l'échappée du jour.
Au second grimpeur , Florian Van Daelle passe logiquement en tête tandis que dans le peloton toujours aucune attaque pour aller chercher les points , ainsi Norris passe en tête devant Bonnet , l'écart est alors de trois minutes alors que nous sommes à la mi-course.  
Au sprint intermédiaire , Florian Van Daelle ne possèdent plus qu'une minute et trente secondes  sur le peloton réglé par Bilos devant McEwen et Colex.
Suite au sprint intermédiaire , Plus aucune équipe ne souhaite mener la poursuite derrière Florian Van Daelle et les équipiers font donc un blocus devant les leader dans le peloton , ainsi a vingt-sept kilomètres de l'arrivée , au moment d'aborder les premières pente du Blockhaus , Florian Van Daelle possède onze minutes sur le peloton.
Alors que Florian Van Daelle est à dix-huit kilomètres de l'arrivée , le peloton est à vingt-quatre kilomètres , et Gallopin attaque , il est de suite suivi par Bennett , Napoli et T.Poulidor .
Finalement cinq kilomètres plus loin , tout rentre dans l'ordre et un groupe de quinze grimpeur , où se trouve tous les leaders , possèdent quatorze minutes de retard sur Florian Van Daelle qui a encore quinze kilomètres à parcourir.
Dans l'ascension le groupe favori ne cesse de s'attaquer si bien qu'a quatre kilomètres du sommet , Florian Van Daelle a été rattrapé et doublé par Boyon qui est seul en tête , il possède une quinzaine de seconde d'avance sur le duo Parra-Poulidor , quinze de plus sur Gabrielli et encore dix de plus sur Bennett.
Boyon se bat pour creuser encore plus l'écart ce qu'il parvient à faire pour remporter l'étape , il n'a pas la force de lever les bras finissant totalement exténué. T.Poulidor coupe la ligne en seconde position une trentaine de seconde plus tard , tandis que Parra prend la troisième place mais à prêt d'une minute , tandis que le malheureux Florian Van Daelle termine onzième de l'étape.



Classement général provisoire :
Spoiler:
 
Classement meilleur grimpeur provisoire :
Spoiler:
 
Classement meilleur sprinteur provisoire :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1129
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Giro - Tour d'Italie / Saison 1   Ven 12 Juin - 18:59

Giro d'Italia Etape 9





On se retrouve aujourd'hui pour le premier contre la montre individuel de ce Giro , son profil étant plat , les seuls reliefs étant négatifs , il devrait revenir à un spécialiste et permettre à Gabrielli de se rapprocher au général de Boyon . Le premier coureur à partir est Chuck Norris et réalise ainsi le premier temps de référence avec un temps de 33'12" pour parcourir les 23km du jour.
Pour voir un véritable spécialiste de l'effort solitaire s'élancer , il faudra attendre le départ de Dami Dean , le temps de référence étant détenu à ce moment par Vitor Galhano avec un temps de 32'28". Dami Dean réalise ainsi un solide temps de référence avec un temps de 31'22" soit un peu plus d'une minute de mieux que Galhano  , qui tiendra un long moment.
Avec le départ de Sudrie , actuel 26eme du général , nous entrons dans la partie des potentiels prétendants au top 10 ou victoires final du général , tandis que le temps de Dean tient toujours aussi bien.
Avec le départ de Boyon , tous les coureurs sont sur le parcourt , tandis que le temps de Dean est approché au premier intermédiaire par Gallopin et battu au second intermédiaire de 6" par Zandstra. Zandstra vient à l'instant de battre le temps sur la ligne de Dean de 3" tandis que Gabrielli possède le meilleur temps au premier intermédiaire avec 2" d'avance sur Boyon .
Au moment où Gallopin établi le meilleur temps à l'arrivée , Gabrielli prend la tête au second intermédiaire avec 9" d'avance sur Gallopin et 10" sur Boyon . Gabrielli continue d'accélérer et établi le meilleur temps sur la ligne , Poulidor ne peut rien faire et perd plus d'une minutes , tandis que Boyon limite très bien , en prenant la seconde place de ce chrono.



Classement général provisoire :
Spoiler:
 
Meilleur sprinteur provisoire :
Spoiler:
 
Meilleur grimpeur provisoire :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1129
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Giro - Tour d'Italie / Saison 1   Ven 12 Juin - 19:00

Giro d'Italia Etape 10 et 11



Les deux profils :
Spoiler:
 



Pour les deux jours qui vont suivre , les coureurs vont avoir droit à deux étapes vallonnées , la première est relativement simple malgré la longueur mais dans la seconde , nous avons plus de chance de retrouver les prétendant au général que des purs puncheurs. Pour la dixième étapes , il faudra attendre trente bornes pour voir la première attaque et il s'agit d'Irismetov , tandis qu'au même moment Giovanni Coppi goutte le bitume . Irismetiv ne sera rejoint par aucun compagnon et formera donc l'échappée du jour en solitaire.
Le peloton mené par Ag2r , malgré que Irismetov soit loin au général et pas très dangereux ne souhaite pas lui laisser beaucoup d'avances si bien que l'écart oscille au alentour des trois minutes.
A cent-vingt kilomètres de l'arrivée , la pluie fait son apparition , cela pourrait rendre la suite dangereuse surtout dans les descentes qui sont loin d'être simple à aborder par beau temps , alors sous la pluie qu'est-ce que ce sera ? A quatre-vingt-dix kilomètres de l'arrivée , les coureurs abordent la première difficulté du jour , long de sept kilomètres , Irismetov possède un peu moins de trois minutes d'avances à présent.
Irismetov passe logiquement en tête mais le plus important est que Struk (BMC) a fait le sprint pour prendre la seconde place mais surtout qu'il ne s'est pas arrêté et qu'il compte rejoindre Irismetov , Zucchi prend quand à lui la troisième place au sommet.
Struk opère la jonction sur Irismetov à soixante-dix kilomètres de l'arrivée , juste avant le sprint intermédiaire qu'il passe en tête , Zucchi qui était resté en contre passe de justesse en troisième position devant Losanov , Bilos et McEwen .
A une trentaine de bornes de la ligne , Xabier est victime d'une chute , tandis que le peloton compte quatre minutes de retard à présent sur Struk et Irismetov mais le peloton accélère.
Dans le deuxième grimpeur , beaucoup plus pentu mais plus cour , Struk part seul tandis que dans le peloton ça explose. Ainsi au sommet nous avons Struk seul en tête avec deux minutes d'avance sur Irismetov , il faut ajouter vingt seconde pour retrouver Colex et Scatini , trente seconde plus loin se trouve Bennett , avec quarante seconde de plus se trouve Botero , puis vient T.Poulidor et Napoli avec trente seconde de plus , puis le groupe Boyon avec dix secondes de plus de retard , et enfin le peloton mené par Gabrielli avec une minute de retard sur le groupe Boyon.
Au pied de l'ascension final , donc à deux bornes de l'arrivée , Struk possède moins d'une minute d'avances sur le duo Scatini-Colex , Bennett le grand gagnant du jour pour le général est à une minute et trente seconde de Struk , tandis que le reste à été rejoint par le peloton qui pointe à cinq minutes.
Dans des pentes à plus de vingt pourcents , Colex et Scatini qui se sont livré à fond pour recoller sont planté et ne peuvent rejoindre Struk pour aller chercher la victoire. Struk remporte ainsi l'étape devant Colex et Scatini , tandis que Bennett qui franchi la ligne en quatrième position reprend plus de deux minutes a son équipier et pas loin de trois minute sur Gabrielli.
Cette performance de Bennet lui permet de se replacer second au général à moins de deux minutes de son équipier , mais il obtient comme lot de consolation le maillot rouge de meilleur sprinteur.

Pour l'étape qui suit , la onzième de ce Giro , Certes elle est toujours classé en vallonnées  , il s'agirait presque d'une étape de montagne avec trois difficiles col à passer , On devrait donc retrouver des grimpeurs dans le final.
Dés le départ , Quintana attaque , il passera les trente premier kilomètres seul avant que Time n'attaque à son tour et le rejoigne pour former l'échappée du jour.
A cent-quarante kilomètres de l'arrivée , Xabier (MOV) est toujours en course pour réaliser son objectif , qu'il s'est donnée la veille , c'est à dire goutter le bitume de chacune des étapes jusqu’à la fin du Giro.
Au moment d'aborder le premier col du jour , l'échappée ne possède qu'un peu plus de trois minutes d'avance sur un peloton emmené par les équipiers de Boyon et Bennett. Au sommet , Time passe de justesse en tête devant Quintana , tandis que dans le peloton Klink est passé en première position mais il a emmené avec lui Struk et Vicinho , ils vont tous les trois continuer sur leur lancer pour rejoindre l'échappée matinale à quatre-vingt-dix kilomètres de la ligne.
Au sprint intermédiaire , Struk passe en tête devant Vicinho , Quintana , Time et Klink , tandis que la sixième place revient à Colex.
Au moment d'aborder le second col du jour , l'échappée ne possède plus qu'un peu plus de deux minutes d'avance pour quarante bornes restant. Dans l'ascension , Ag2r a imprimé un gros tempo si bien que le peloton à explosé , ainsi au sommet Struk passe en tête avec vingt secondes sur Vicinho , trente-six sur Time , et une minute sur le groupe favori où se trouve la plupart des leaders , Boyon étant passé en quatrième position il prend par la même occasion virtuellement le maillot de meilleur grimpeur .
A neuf kilomètres de l'arrivée , les coureurs abordent l'ascension final , a ce moment , Struk possède trente seconde sur Klink qui vient de sortir du groupe favori et quarante-cinq seconde sur le groupe Boyon . Dans cette ascension , c'est Sudrie qui imprime le tempo au début avant de laisser la main à Bennett qui monte tranquillement pour lui mais plus rapidement de Sudrie , finalement Napoli met le feu au poudre à cinq kilomètres du sommet. Scatini sera le premier à réagir mais ne pourra le suivre , c'est donc le trio Parra-Poulidor-Bennett qui va attaquer et réagir pour monter au train et finalement rejoindre Napoli dans le dernier kilomètres , tandis que Boyon est dans un mauvais jour et ne peut réagir , restant derrière Sudrie qui monte à un bon rythme.
Au sprint , Poulidor réussi à battre Napoli et s'imposer , Bennett prend la troisième place , tandis que Gabrielli auteur d'une belle montée également prend une cinquième place encourageante.
Cette étape aura eux le mérite de resserrer le classement général puisque les quatre premier se tienne en un peu plus d'une minute. Bennett déçu la veille de n'avoir pas repris suffisamment de temps pour prendre le maillot rose , le portera demain ainsi que le maillot rouge , qui sera porté par Napoli pour l'étape , Boyon se consolera avec le maillot de meilleur grimpeur même si il est à égalité de point avec Poulidor.


Classement général provisoire :
Spoiler:
 
Meilleur sprinteur provisoires :
Spoiler:
 
Meilleur grimpeur provisoires :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1129
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Giro - Tour d'Italie / Saison 1   Ven 12 Juin - 19:01

Giro d'Italia Etape 12 et 13



Profils des deux étapes :
Spoiler:
 


On se retrouve cette fois-ci pour deux journée de montagne , la première est courte mais la seconde l'est encore plus puisqu'il s'agit d'un unique col à parcourir dans l'épreuve solitaire. Aujourd'hui , trois col sont au programme pour cent-cinquante bornes de course , mais cela ne freine pas les ardeurs de Kawasaki , Ortiz et Henao qui se portent à l'avant formant ainsi l'échappée du jour.
Au sprint intermédiaire , l'échappée aborde les premières pentes du premier col , il reste alors quatre-vingt-dix bornes à parcourir , c'est donc Kawasaki qui passe devant Ortiz et Henao , tandis que le peloton est réglé par Losanov devant McEwen et Colex mais cinq minutes après l'échappée.
Dans ce premier col , Ag2r veut montrer sa puissance dés le début et roule fort , la première conséquence est que l'écart diminue si bien qu'il n'est plus que de deux minutes au sommet sur Kawasaki qui est passé en tête devant Henao et Ortiz .
L'autre conséquence et pas des moindre est que Bilos , Colex et McEwen ont été les premier lâché et se trouve déjà très loin , ils sont respectivement à quatorze , dix-huit et quinze minutes du trio de tête .
Dans le second col , Napoli est le premier à allumer la mèche , il est pris en chasse à distance par un groupe de cinq dans lequel se trouve Parra et Bennett pour les pur grimpeur et favori à la victoire final , dans le groupe qui suit se trouve Poulidor et ensuite le peloton où on retrouve le reste , l'écart entre chaque groupe étant d'environ trente secondes.
Dans la descente , tous les groupes recollent ensemble , en dehors du peloton qui reste compact derrière avec à présent quatre minutes de retard sur le groupe Bennett.
A signaler que Boulet Trois étant dans le peloton à été demandé à Gabrielli et Boyon pourquoi ils ne voulaient pas rouler et collaborer et tous deux ont dit qu'ils avaient un équipier devant , pour l'un c'est la carte maillot rose qu'il joue et pour l'autre c'est son frère qui est devant.
De ce fait , un enterrement se fait dans ce peloton , il y aura bien le petit Poulidor qui sortira mais seul face au groupe Bennett il perd beaucoup de temps.
Au sommet Bennett passe en tête et prend par la même occasion le maillot de meilleur grimpeur . Dans la Descente , Bennett et T.Poulidor sont les deux seul à collaborer avec de temps à autres Quintero (BMC) . L'écart avec le peloton atteint les neuf minutes et la Cannondale fera tout pour qu'il stagne à ce niveaux là .
La victoire d'étape se jouera au sprint et c'est celui qui aborde la cote final en tête qui s'impose , à savoir un incroyable Bennett qui sur ces trois dernières étapes n'a rien laissé à ses adversaires et à en sa possessions les trois maillot distinctif. Bennett s'impose en costaud aujourd'hui , il devance Quintero et Napoli , d'ailleurs il a réussi à mettre un petit écart sur ses compagnons durant son sprint  , tandis que le peloton coupe la ligne avec un retard d'environ neuf minutes .
A signaler également les premier Hors-Délais de ce Giro à savoir Colex , McEwen et Bilos donc trois sprinteurs ce qui laisse le champ libre à Cavson et Losanov.

On se retrouve aujourd'hui pour la treizième étape de ce Giro , il s'agit d'un contre la montre individuel parcouru sur un col , le départ est donné au pied et l'arrivée au sommet. Ce contre la montre est long de dix-huit kilomètres pour mille cinq-cents mètres de dénivelé positif soit un pourcentage moyen de 8,33% ce qui n'est pas rien , mais il faut bien s’élancer et le premier à le faire est Norris.
Avec Norris on peut analyser le parcourt et on observe qu'il y a un mur d'un kilomètre à dix-huit pourcent à cinq bornes de la ligne , moment où on passe sur le chemin de terre qui mène à l'arrivée , et un second mur d'un kilomètre a partir de la flamme rouge , Norris quand à lui établi le premier temps en 53'04".
Le premier véritable temps de référence sera réaliser par Dean qui s'est permis le luxe de rejoindre son équipier N'Gabo, son temps est de 52'31" .
On entre à présent dans les véritables prétendant à la victoire du jour avec le départ de Sudrie qui est un pur grimpeur . A présent , tout le monde est parti , tandis que Sudrie explose tous les intermédiaire reléguant le second à plus d'une minute.
Au premier intermédiaire , nous avons les premières indications , et Gabrielli semble être e grande forme puisqu'il est en tête avec 16" d'avances sur Boyon , 41" sur Poulidor , 42" sur Parra et 47" sur Bennett .
Au moment où Lucca Gabrielli passe le second intermédiaire , Sudrie prend la tête provisoire avec un temps de 49'23". Au second intermédiaire , Garbrielli est toujours en tête , cette fois-ci avec une avance de 31" sur Boyon , 1'18" sur Poulidor , 1'19" sur Parra et 1'29" sur Bennett.
Lucca Gabrielli passe la ligne avec un temps de 45'56" , soit une moyenne de 23,8 km/h , ce qui explose l'ancien temps que détenais Vincenzo Gabrielli de plus de trois minutes .
Pour l'étape , c'est déjà jouais d'avance puisque les cinq premier ont le même ordre depuis le premier intermédiaire . Le seul intérêt est l'écart entre Poulidor et Bennett et il y a 27" entre les deux ce qui est insuffisant pour Poulidor pour prendre la tête du général.


Classement général provisoire :
Spoiler:
 
Meilleur grimpeur provisoire :
Spoiler:
 
Meilleur sprinteur provisoire :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1129
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Giro - Tour d'Italie / Saison 1   Ven 12 Juin - 19:02

Giro d'Italia Etape 14





Les coureurs se retrouvent aujourd'hui pour la plus longue étape de ce Giro avec pas moins de deux-cents-soixante-quatre bornes , de plus cette étape ne sera pas de tout repos puisque pas moins de sept cote répertorié au classement du meilleur grimpeur sont repartie sur cette étape donc la dernière à moins de cinq kilomètres de l'arrivée.
Les deux premier à partir sont Anconi et Jean-Jean , ils passeront d'ailleurs dans cette ordre au premier grimpeur , IL faudra attendre le sommet pour voir Tom Van Daelle partir en contre.
Après vingt bornes de lutte , Tom Van Daelle arrive à rejoindre le duo de tête et vont tous trois former l'échappée du jour.
Au grimpeur suivant , Tom Van Daelle passe en tête , devant Jean-Jean et Anconi , tandis que dans le peloton Voixdechiotte fait le sprint pour aller chercher le point restant.
Dans les deux grimpeur qui suit , Tom Van Daelle passe de nouveau en tête , devant Jean-Jean et Anconi , tandis que l'écart est passé au dessus des dix minutes alors qu'il reste cent-quatre-vingt bornes de courses. Au sprint intermédiaire , Anconi passe en tête devant Tom Van Daelle et Jean-Jean mais ces place ont été distribué dans l'ordre des relais , tandis que dans le peloton Losanov est le seul à faire le sprint et franchi la ligne avec dix minutes de retard.
Au sommet du grimpeur suivant , il reste alors quatre-vingt-dix bornes , Jean-Jean et Anconi enferme Tom Van Daelle qui ne peut pas faire l'effort pour passer , tandis que le peloton n'est plus qu'a sept minutes. A vingt kilomètres de l'arrivée , au sommet de l'avant-dernier grimpeur du jour , Anconi est seul en tête avec vingt seconde d'avances sur Jean-Jean , quarante secondes sur Tom Van Daelle et le peloton point à deux minutes trente secondes.
A six kilomètres de l'arrivée , Le peloton à rejoint Anconi et se prépare pour le sprint final. Comme aucune équipe n'est en mesure d'emmener son sprinteur , il attendre les quinze-cents dernier mètres et démarre leur sprint .
A ce petit jeu , le plus rapide est Cavson , il devance sur la ligne Losanov qui était le plus rapide mais partait de trop loin , et Judéaux.


Classement général provisoire :
Spoiler:
 
Meilleur sprinteur provisoire :
Spoiler:
 
Meilleur grimpeur provisoire :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1129
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Giro - Tour d'Italie / Saison 1   Ven 12 Juin - 19:03

Giro d'Italia Etape 15 à 17



Profils des trois étapes :
Spoiler:
 

Pour commencer , les coureurs vont avoir un peu plus de deux-cents bornes à parcourir dans une étape de montagne qui arrive au sommet du col de l'Izoard et à la veille d'un long contre la montre individuel ça va être l'occasion pour les pur grimpeur de creuser les écarts.
Premier fait important est le fort vent présent qui sera en majorité de coté sur les deux premiers tiers avant de l'avoir de face puis de le récupérer de coté pour le Col de l'Izoard. Les deux courageux du jour partiront dés le départ et il s'agit de Trudeau et Rubinho.
Le premier prix de la montagne n'est pas disputé par l'échappée et c'est Rubinho qui passe en tête devant Trudeau , tandis que Tom Van Daelle s'est défoncé pour prendre la troisième place quatre minutes après le duo de tête .
Au sprint intermédiaire , on retrouve les même au même place mais l'écart à changé puisque Tom Van Daelle n'est plus qu'a une minute du duo de tête et le peloton est quand à lui a trois minutes , il reste alors cent-vingt bornes .
Au pied de l'avant dernier col , Yates et Vicinho attaquent pour rejoindre l'échappée matinale et le font assez rapidement. Dans l'échappée , le premier à craquer est Tom Van Daelle , il le fait à quarante-sept kilomètres de l'arrivée alors que le peloton pointe à cinq minutes.
Au sommet de ce col , Vicinho passe en tête devant Yates et Rubinho , avec trois minutes sur le groupe favori réglé de justesse par Trudeau. Dans la descente , le groupe favori se rapproche tandis que Vicinho est parti en solitaire , si bien qu'a quinze kilomètres de l'arrivée , Vicinho est seul en tête avec cinquante secondes sur le groupe des leaders.
Dés le pied , Sinner attaque , il emmène dans sa roue Bennett et Parra , Poulidor et Gabrielli vont revenir au train et cela se répétera pendant deux fois avant que Bennett ne porte lui-même l'attaque à dix kilomètres de l'arrivée.
Assez rapidement Bennet creuse un écart d'une minute sur le groupe mené par Gabrielli et Poulidor , tandis que Boyon joue le jeu de l'équipe et gène les relais et saute sur tout ce qui bouge.
Bennett est bien le plus fort sur ce Giro en s'imposant aujourd'hui ne laissant aucune chance à ses adversaires , sa tactiques à été telle qu'avec sa forme actuel il est imbattable.
Poulidor et Parra complète le podium , tandis que Gabrielli et Boyon perde encore un peu de temps .

Aujourd'hui , c'est au tour des rouleurs d'entrer en action et on peut dire que seul Dean est un véritable spécialiste mais c'est pas pour autant que la victoire lui reviendra , Gabrielli devra faire son maximum pour reprendre du temps au général et cela passe par la victoire d'étape.
Le premier coureur à s'enlacer est Pantani et réalise un temps de 1h14'37" qui sera battu par Dean qui réalise le premier de référence avec le temps de 1h05'59".
Avec l'arrivée de Dean , on retrouve les vingt premiers du général sur la ligne de départ à l'image de Zandstra , tandis que Dean est loin d'être inquiété puisque le plus proche de lui est Eriksen à 5'52" de lui .
A présent tout les coureurs sont parti et on va pouvoir voir la forme de chacun à cinq jours de la fin de ce Giro . Après le premier intermédiaire , nous avons les premières indication pour l'étape et le général , pour l'étape Gabrielli écœure tout le monde en reléguant Dean à 31" , pour le général Gabrielli relègue Boyon à 1'10" , Napoli à 2'40" , Parra à 204" , Poulidor à 2'20" et Bennett à 2'03".
A trente kilomètres de l'arrivée , Gabrielli rattrape et double Boyon qui avait déjà fait la même chose à Napoli. Au second intermédiaire , Gabrielli a encore creusé les écarts , ainsi il est en tête pour l'étape avec 55" d'avances sur Dean , sinon il devance Boyon de 3'10" , Napoli à 7'14" , Parra à 5'37" , Poulidor à 6'20" et Bennett à 5'35".
Lucca Gabrielli écrase ce chrono en prenant la première place avec 1'01" d'avance sur Dean , tandis que Zandstra complète le podium.
A présent la question est de savoir combien a t-il récupérer au général sur ses principaux adversaires , ainsi il a repris 4'45" à Boyon , 10'50" à Napoli , 8'22" à Parra , 9'23" à Poulidor et 8'14" à Bennett.

Aujourd'hui est certainement la dernière occasion pour les sprinteurs de s'imposer avec un profil qui leur est réservé avec un profil totalement plat en dehors d'une petite cote à treize bornes de l'arrivée.
L'échappée sera cette fois-ci composé de trois coureurs , a commencer par Cyr , ainsi que Roobs et l'initiateur Styrke.
Les équipiers des quatre sprinteurs restant en courses contrôle l'avance des échappées et leur laisse un peu plus de huit minutes d'avances avant de commencer à accélérer , il reste alors plus de cent bornes .
A quatre-vingt kilomètres de l'arrivée , première alerte pour Quentin Judeaux qui est victime d'une crevaison , il est de suite attendu par l'ensemble de son équipe , seul T.Poulidor est resté en tête de peloton.
Au sprint intermédiaire , il reste alors quarante kilomètres à parcourir , Roobs passe en tête devant Cyr et Styrke , tandis que le peloton passe avec trois minutes de retard.
Au pied de l'unique ascension du jour , l'échappée ne possèdent plus qu'un peu plus d'une minute sur un peloton mené à vive allure par la Sky et plus particulièrement Dean. Au sommet , Cyr passe en tête devant Roobs et Styrke tandis que Napoli est sorti pour tenter de surprendre les sprinteurs mais la Sky veille et ne point qu'a vingt secondes .
A la suite de cette ascension , Cyr est parti seul et a rapidement creusé un petit écart , tandis que la Sky à rapidement rejoint Napoli mais coince à présent .
A trois kilomètres de l'arrivée , Cyr compte une minutes d'avance sur ses deux anciens compagnon d'échappée , qui quand à eux compte trente secondes sur le peloton .
Soren Cyr réalise l'impossible en remportant la dernière étape promise au sprinteur , Il devance de cinquante-deux secondes le peloton réglé par Cavson devant Losanov. Cyr n'en croit tellement pas ses yeux de remporter une étape du Giro qu'il ne lève pas les bras pour célébrer sa victoire.


Classement général provisoires :
Spoiler:
 
Meilleur grimpeur provisoire :
Spoiler:
 
Meilleur sprinteur provisoire :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1129
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Giro - Tour d'Italie / Saison 1   Ven 12 Juin - 19:04

Giro d'Italia Etape 18 à 20




Profils des trois étapes :
Spoiler:
 

Aujourd'hui marque l'entrée dans la dernière ligne droite de ce Giro avec un triptyque montagneux qui risque de fortement dessiner le classement général final même si il ne faut pas sous-estimer la dernière étape.
Pour cette première étape , le profil est plutôt plat pour la première moitié avant d'enchainer trois col pour arriver au sommet du Passo Giau. Le premier à mettre le feu au poudre aujourd'hui est Florian Van Daelle , il est suivi par Kawasaki et Coppi , tandis que Shatskikh , Henao et Wahnstrom mettrons dix bornes à les rejoindre pour former l'échappée du jour .
Au sprint intermédiaire , Florian Van Daelle est le plus rapide devant Kawasaki et Coppi  , tandis que le peloton pointe à prêt de cinq minutes ce qui sera l'écart maximal.
A quatre-vingt bornes de l'arrivée , on aborde le premier col de la journée , col qui est franchi en tête par Coppi , suivi de Shatskikh , mais tout cela est reparti selon l'ordre des relais , tandis que le peloton est pointé à moins de trois minutes .
Dans le second col du jour , dont le pied est à cinquante-deux kilomètres de l'arrivée , les premières attaquent de favori surviennent , ainsi Napoli est le premier à mettre le feu au poudre et passe le sommet avec vingt seconde d'avances sur un groupe mené par Bennett suivi de Poulidor , Watson , Sinner et Parra , tandis que le peloton pointe trente seconde derrière ce petit groupe.
Au pied de l'avant dernier col , la jonction s'effectue entre le premier peloton et tous les groupe qui le précédé , mais de suite Watson et Sinner attaque. Bennett sent le bon coup et les suis tout comme Poulidor , Parra arrive également à réagir de suite , tandis que Gabrielli mettra un peu plus de temps mais reviendra également .
Chose très importante , le 5eme , le 6eme et le 7eme du général se neutralise dernière et personne ne veut rouler , pour Napoli et Boyon ça peut légèrement se comprendre puisqu'il ont un équipier mieux classé qu'eux au général devant mais pour Gallopin , il est le seul et unique leader de son équipe.
Finalement Boagnassen par son attaque relance Gallopin qui attaque mais à du coup quatre minutes à boucher. Faisons le point à vingt kilomètres de l'arrivée donc au sommet de l'avant dernier col , nous retrouvons en tête le même groupe de six dans lequel Sinner est passé en tête devant Bennett au sommet , à deux minutes se trouve Gallopin , Quintero est quarante secondes encore plus loin , il faut rajouter cinquante secondes pour retrouver Boagnassen , Napoli vient de sortir du peloton Boyon et compte pas loin de trois minutes de retard sur Boagnassen et plus d'une minutes d'avance sur le groupe qu'il vient de quitter.
Durant l'ascension , le groupe de six reste groupé en prenant tous leur relais mis à part Poulidor et Gabrielli qui font de la patinette depuis qu'ils sont dans ce groupe , tandis que Gallopin, Quintero et Napoli gagne du terrain.
La victoire sera donc attribué au sprint et à ce petit jeu , trois groupe de deux coureurs du même niveaux se distinguent. Le moins bon groupe pour la cinquième place se dispute entre Watson et Sinner et le plus fort est Sinner , le second groupe pour la troisième place est entre Parra et Gabrielli et le plus rapide est étonnamment Parra.
Pour la victoire , le sprint fait rage entre Poulidor et Bennett et malheureusement pour ses effort fourni c'est bien celui qui s'est économisé le plus qui s'impose, à savoir Poulidor .
Sur cette étape , Parra et Gabrielli perdent vingt seconde , Gallopin perd deux minutes , Napoli pas loin de trois minutes , Boyon plus de dix-neuf minutes ce qui l'éloigne définitivement de la victoire final.
Pour la dix-neuvième étapes , le peloton aura pour débuter une descente avant d'aborder à la mi-étape la Cima Coppi qui cette année est le Passo dello Stelvio . Dés le départ , Voixdechiotte attaque mais il ne creusera pas un grand écart , OPQS gérant son avance au alentour de la minute avant de la rejoindre juste avant le sprint intermédiaire .
Il faut donc attendre le Passo dello Stelvio pour voir l'échappée du jour se former et on retrouve devant Kiesenebner , Rubiano et Vicinho , avec en contre Longue et Klink . Naturellement Klink n'aide pas Longue et le trio de tête n'est pas décidé à les attendre , ainsi au sommet de la Cima Coppi , ce duo est pointé à trois minutes et ne rejoindra jamais l'échappée du jour.
Au sommet , Vicinho passe en tête devant Kiesenebner qui ne lui a pas disputé la première place , tandis que Rubiano prend la troisième place en étant légèrement distancé.
Dans la descente , Kiesenebner ne peut pas relayer Vicinho qui imprime un gros tempo , empêchant d'ailleurs le retour de Rubiano , tandis que le peloton pointe à sept minutes alors qu'il ne reste plus que quarante kilomètres de course. Dans le col de deuxième catégorie qui suit , Vicinho attaque après avoir ralenti pour permettre le retour de Rubiano , Kiesenebner tente de réagir mais avec un temps de retard ce qui l'empêche de rejoindre Vicinho qui part seul. Dans ce même col , Ag2r se sert tout d'abord de Sudrie pour imprimer un énorme tempo pour faire exploser le peloton , avant que Boyon n'achève le travail en roulant fort pour son leader , si bien que seul Bennett , Gabrielli , Napoli et tant bien que mal Poulidor arrive à suivre.
Boyon roule à un excellent rythme , mais pas suffisamment pour que le plus faible sur le papier en montagne se fasse distancer . Au sommet c'est malheureusement pour Vicinho pas lui qui passe en tête mais bien Boyon devant Gabrielli et Bennett , Vicinho ne peut prendre que la quatrième place.
Dans la petite cote qui suit , Boyon à bien failli faire le jeu de Gabrielli puisque au moment où Bennett est en queue de groupe pour surveiller ses adversaire , Boyon qui roulait attaque et emmène dans sa roue Gabrielli. Bennett réagit avec un petit temps de retard mais sa puissance lui permet de revenir sur le duo de tête mené à fond par Boyon.
Poulidor un peu moins fort n'arrive pas à recoller et point à vingt seconde alors qu'il reste sept bornes. Finalement Gabrielli dans un virage ralenti un peu pour ramener Poulidor grâce à l'aspiration et la victoire d'étape va donc se jouer au sprint.
Durant tout le sprint , Boyon est en tête mais Bennett un peu rancunier du coup de pute que Boyon lui a fait , le saute sur la ligne pour remporter une nouvelle victoire d'étape et rappeler à son équipier qui c'est le leader d'Ag2r. Gabrielli complète le podium , tandis que Parra et Napoli perdre environ une minute.
Pour terminer cette enchainement de trois étapes montagneuses , Les coureurs vont certaines souffrir sur cette étape où l'ont retrouve pas moins de quatre cols dont le Passo Gavia et le Passo del Mortirolo. Dés le départ , Shirshov attaque , il est rapidement rejoint par Quintana , Rubinho et Bon qui bloqué Tom Van Daelle au moment où celui-ci attaquait.
Bien entendu le peloton laisse faire et ils vont donc former l'échappée du jour.
Au sprint intermédiaire , Quintana passe en tête devant Rubinho et Shirshov , tandis que le peloton coupe la ligne avec neuf minutes de retard. Au sommet du Passo Gavia , Rubinho qui possédé déjà 20pts au classement de la montagne passe en tête et en prend quinze de plus , il devance Quintana et Shirshov , tandis que le peloton n'est plus qu'a quatre minutes.
Ag2r ayant décidé de durcir dés le Passo Gavia , il ne reste déjà plus que quarante coureurs dans le groupe de tête. Dans le Monte Padrio , Watson et Sudrie imprime un gros tempo si bien qu'il rejoigne l'échappée matinale et que le groupe de tête n'est composé plus que d'une petite quinzaine d'homme .
Au sommet , Watson passe en tête devant Sudrie , Bennett , Gabrielli , Scatini et Poulidor , tandis que du top10 seul Vincenzo Gabrielli à été piégé.
Le Mortirolo fait peur au favori et surtout la domination de Bennett jusque là , ainsi seul Sudrie roule en tête de groupe . Au sommet Watson passe en tête devant Bennett et Sudrie , il reste alors trente bornes à parcourir reparti sur une longue descente et le col qui mène à l'arrivée.
Faisons un point à onze bornes de l'arrivée , ce qui marque le pied de l'ultime col du jour , on retrouve donc en tête Sudrie , Boyon et Bennett pour Ag2r , Scatini et Gabrielli pour Cannondale , Parra et Napoli pour Saxo , Watson pour Sky , Gallopin pour Rabobank , Poulidor pour Movistar , Vicinho et Sinner pour Astana et enfin Quintero pour BMC , ce groupe compte neuf minutes d'avances sur Faulk qui est le premier poursuivant.
Suite à une attaque de Sinner , Napoli contre accompagné de Bennett , Watson , Parra , Poulidor et Gabrielli , mais le problème pour Bennett est que Boyon s'est totalement relevé tandis que Sudrie n'a plus rien après tout ses efforts qu'il a fourni.
A cinq kilomètres du sommet , Watson place une attaque, Bennett réagi de suite et contre , Gabrielli part avec un temps de retard tout comme Poulidor .
Mais durant les quatre kilomètres suivant , les écarts ne bouge pas et on retrouve ainsi seul en tête Bennett avec vingt seconde d'avances sur Gabrielli , qui lui-même possède dix seconde sur Poulidor. Michael Bennett remporte ainsi une nouvelle victoire d'étape sur ce Giro et se rapproche de plus en plus de la victoire final , Gabrielli conserve la seconde place et Poulidor se contente de la troisième.
A noter que sur cette étape , les cinq premier de l'étape était déjà les cinq premier du général et dans le même ordre , tandis que Pantani , Bonnet , Wahnstrom , Dean et Judeaux sont déclaré Hors-Délais.



Classement général provisoire :
Spoiler:
 
Meilleur sprinteur provisoire :
Spoiler:
 
Meilleur grimpeur provisoire :
Spoiler:
 

Pantani , Bonnet et Wahnstrom termine la 20eme étape en étant Hors-délais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Tipitch
Admin


Messages : 1129
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Giro - Tour d'Italie / Saison 1   Ven 12 Juin - 19:08

Giro d'Italia étape 21




Pour terminer en beauté ce Giro , les organisateurs ont décidé de terminer par un circuit de trente bornes à parcourir cinq fois, avec avant une portion de cinquante bornes de plaine.
Ce Circuit est composé d'une cote et d'un long col , tous deux classé au classement de la montagne , si bien que pour celui qui passe en tête il y aura 60pts à aller chercher. Le premier coureur à tenter est Yates mais malheureusement pour lui , il n'est rejoint par personne et sera donc l'unique courageux du jour.
Le sprint intermédiaire n'est pas du tout disputé et Yates possède déjà quatre minutes d'avances. A cent-quarante kilomètres de l'arrivée , Yates aborde le circuit final mais son avance est descendu sous les trois minutes.
Dans la premier montée du jour , Yates passe logiquement en tête mais avec seulement deux minutes d'avance sur Klink et Longue qui ont pris respectivement la seconde et troisième place, le peloton quand à lui est plus d'une minute plus loin.
Dans la difficulté suivante , longue de neuf bornes , Klink est revenu seul sur Yates et passe en tête au sommet , tandis que Longue est situé à plus de trente secondes, le peloton étant toujours à trois minutes. Dans la cote suivante , c'est comme au tour précédent , Yates passe en tête devant Klink et Longue, le peloton coupe la ligne avec un retard de quatre minutes.
Dans le col du second tour , Klink passe de nouveaux en tête , devant Yates et Longue décidément pas à la fête lorsque qu'il faut accélérer pour aller chercher les points.
Cette fois-ci dans la cote du troisième tour , Klink surpasse Yates et passe en tête , devant Yates et Longue , tandis que le peloton est à cinq minutes. Dans le col , Longue arrive enfin à passer en tête , il devance de peu Klink et Yates , tandis que dans le peloton l'écrémage se fait par l'arrière , et sur les cinq coureurs distancé on retrouve trois OPQS , à savoir Tom et Florian Van Daelle et Galhano.
Au moment d'aborder l'avant-dernier tour , Ag2r décide de réellement mettre en route et cela se ressent puisque dans la petite cote du début de circuit , le peloton explose. Au sommet , on retrouve un duo : Klink qui passe en tête et Yates qui suit , Longue est situé une minutes derrière , tandis que le peloton n'est plus composé de quarante coureur et surtout n'est plus qu'a trois minutes.
Dans le col , Sudrie ramène le groupe favori sur l'échappée matinale et passe par la même occasion en tête au sommet. Il faudra attendre les deux dernier kilomètres de l'ultime ascension du jour pour voir un favori attaquer , il s'agit de Poulidor tandis que Bennett à tenter de le suivre mais Scatini qui était plein centre de la route s'est déporté du coté où Bennett attaquait et l'a bloqué .
Bennett par donc avec quarante seconde de retard et passe le sommet avec seulement vingt secondes , Gabrielli est lui quinze seconde encore plus loin. Bennett surpuissant recolle dans la roue de Poulidor à quatre kilomètres de l'arrivée et comme un champion , il relaie de suite.
Bennett roule en tête jusqu'au moment de lancer le sprint comme si il voulait lancer Poulidor pour la victoire et empêcher le retour de Gabrielli mais il ne pourra réaliser qu'une seule de ses deux chose.
Poulidor remporte donc au sprint la dernière étape devant Bennett , tandis que Gabrielli auteur d'un sprint hallucinant au vue de son niveau bouche quarante secondes sur ce sprint.
A signaler que tous les coureurs ont franchi la ligne d'arriver mais Faure , Yepee , Galhano , Tom Van Daelle et Florian Van Daelle sont déclaré Hors-Délais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quci.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Giro - Tour d'Italie / Saison 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Giro - Tour d'Italie / Saison 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche porte outil Precise typeC Type italien
» Tour du Cantal 2009
» Un meuble support pour mon tour
» Vivaces d'arrière-saison
» Fourgon prêt pour...Un tour du monde !...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Quatuor UCI :: Courses :: Grands Tours-
Sauter vers: